Menu

Société Publié

Hirak : Les familles des détenus boycotteront les festivités de l'Aïd Al Adha

Temps de lecture: 1'
Les familles des détenus du Hirak dans une manifestation. / Ph. Badil.info

Les familles des détenus du Hirak du Rif dans la prison Oukacha de Casablanca comptent boycotter les festivités de l’Aïd Al Adha de cette année. Un communiqué de presse des familles, relayé par Al Aoual, précise que les détenus et leurs familles ont appelé à un jeûne ce lundi et mardi et au boycott des festivités.

«Les familles des détenus politiques ne boycottent pas le sacrifice en tant que fête religieuse mais les festivités liées à cette célébration, compte tenu des circonstances connues par tout le monde, et qui ne permettent pas la célébration de cette fête au moment où nos frères, nos enfants et nos pères innocents sont en prison», précise le communiqué relayé par le média arabophone.

Celui-ci cite une rencontre organisée à Casablanca le 26 août dernier, à l’issue de laquelle plusieurs décisions ont été prises par les familles. «Nous affirmons la participation à la prière d’Al Aïd Al Adha et nous rendrons visite à nos proches comme nous le faisons lors de cette célébration. Le boycott du sacrifice rituel est un pas décidé par les familles mais qui n’oblige personne à les suivre», poursuit les familles des détenus du Hirak. La même source indique aussi que les figures de proue du Hirak ont proposé «l’achat d’un seul animal qui sera sacrifié au nom de tous les détenus».

A rappeler que le juge d’instruction a décidé la semaine dernière de renvoyer le dossier des détenus du Hirak devant la Chambre criminelle près de la Cour d’appel de Casablanca, selon plusieurs membres du comité de défense des détenus.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com