Menu

Environnement Publié

Le Fonds international pour la protection des animaux et le Maroc signent un partenariat

Temps de lecture: 1'
Les macaques de Barbarie sont menacés d’extinction au Maroc. / Ph. Fadel Senna - AFP

Face au commerce illégal d’espèces sauvages, le Fonds international pour la protection des animaux et le Haut Commissariat aux Eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) ont annoncé un partenariat pour la protection de la faune et de ses habitats, indique le site d’information américain Business Insider.

La signature du document a eu lieu en présence de Abdeladim Lhafi, Haut Commissaire aux Eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, et le président du Fonds international pour la protection des animaux, Azzedine Downes.

«Nous avons longtemps reconnu les complexités du commerce des espèces sauvages et travaillons dur pour entretenir et favoriser les coopérations inter-agences. Nous sommes très heureux de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement marocain pour appliquer des activités créatives qui vont faciliter la coexistence et l’harmonie entre les communautés locales et les espèces sauvages», a déclaré Azzedine Downes.

«Ce partenariat vient appuyer la stratégie nationale de la protection de la nature et plus spécifiquement les espèces en danger de la faune et la flore. La stratégie a été entamée dans les années 1990 à travers l’établissement de plusieurs réserves naturelles, la réhabilitation des espèces en danger ainsi que le renforcement de la législation nationale», a indiqué de son côté Abdeladim Lhafi.

L’accord signé entre les deux entités représente une opportunité qui va permettre à de nouvelles initiatives de renforcer le combat contre le braconnage et démanteler les réseaux de trafic d’espèces sauvages.

Pour rappel, le Maroc abrite beaucoup d’espèces menacées d’extinction comme le Macaque de Barbarie.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate