Menu

Breve

L'ouverture d'un restaurant McDonald's à Laâyoune irrite le Polisario

Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 1'

L’ouverture d’un restaurant McDonald’s à Laâyoune est une décision «purement commerciale», a indiqué aujourd’hui à l’agence EFE le géant américain de la restauration rapide, face à la polémique suscitée auprès des sympathisants du Polisario suite à cette première implantation de l'enseigne de fast-food dans les provinces sahariennes.

«Notre décision de nous implanter à Laâyoune est purement commerciale», a affirmé le porte-parole de la chaîne américaine dans un mail à l’agence de presse espagnole, en réponse à une question sur la dimension politique de cette décision. «Il est dans la tradition de notre groupe de rendre accessible et disponible l’expérience McDonald’s à de nouveaux clients et sur de nouveaux sites», a-t-il ajouté.

La chaîne a souligné la «qualité des services [qu’elle] offre» et estime que l’ouverture de ce restaurant, situé sur une place centrale de la ville, «va être positive pour la population locale», en référence aux doutes qui subsistent sur les véritables bénéficiaires des investissements effectués dans la région.

Ce nouveau restaurant, opérationnel depuis la semaine dernière, a nécessité un investissement de 32 millions de dirhams (3 millions d’euros) et créé 50 nouveaux emplois, selon les chiffres communiqués par la chaîne. La filiale de Laâyoune est gérée par le groupe Hope Invest, jusqu’ici spécialisé dans la production de biscuits.

Plus grande ville des provinces sahariennes, elle a été la première à négocier l’ouverture d’un McDonald’s, lui conférant ainsi une certaine «normalité», loin du conflit relatif au territoire, selon EFE. Son ouverture imminente avait été annoncée il y a un an, a rappelé le maire de la ville, Hamdi Ould Errachid.

Article modifié le 15/08/2017 à 21h58

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com