Menu

Article

Hirak : Décès d’Imad El Attabi, blessé lors de la grande marche du 20 juillet

Plusieurs sources concordantes annoncent ce mardi le décès d’Imad El Attabi. Ce jeune activiste du Hirak a été blessé à la tête lors des affrontements qui ont suivi la grande marche d’Al Hoceima, interdite par les autorités de la province. Selon l’avocat Abdessadak Elbouchattaoui, la famille El Attabi espère que le responsable sera déterminé et traduit en justice.

Publié
Al Hoceima jeudi 20 juillet. / Ph. Adil Gadrouz - Le 360
Temps de lecture: 2'

Le jeune activiste rifain Imad El Attabi est décédé ce mardi à l’hôpital militaire de Rabat, annoncent plusieurs sources médiatiques à l’instar d’Alyaoum 24.

Le jeune homme, blessé à la tête lors de la grande marche d’Al Hoceima du 20 juillet et les affrontements ayant suivi son interdiction par les autorités, se trouvait dans le coma depuis son transfert d’Al Hoceima à Rabat. «Les médecins de l’hôpital militaire ont contacté ce mardi la famille du défunt pour leur annoncer la triste nouvelle après 20 jours passés dans le coma», indique Alyaoum 24 qui cite un proche de la famille.

Contacté par Yabiladi, Abdessadak Elbouchattaoui, avocat du comité de défense des détenus du Hirak, confirme le décès. «Ce matin, la direction de l’hôpital a contacté le frère d’Imad pour l’informer que l’état de santé de l’activiste était critique. Son décès a ensuite été annoncé officiellement», nous confie-t-il. L’avocat fait savoir que sa famille «demande à ce que les responsables soient déterminés et présentés devant la justice».

«Imad a sans aucun doute été atteint par des éclats de bombes lacrymogènes ou un objet métallique. Jusqu’à maintenant, la famille n’a toujours pas pris connaissance du dossier médical du défunt, qu’on lui a refusé à maintes reprises depuis qu’il est dans le coma, soit le soir du 20 juillet.»

L’enquête ouverte le 21 juillet, «toujours en cours»

Abdessadak Elbouchattaoui rappelle que le défunt était inconscient depuis son admission à l’hôpital Mohammed V d’Al Hoceima, puis son transfert à l’hôpital militaire de Rabat. «Il a subi une intervention chirurgicale dont on ignore la nature. Même son frère a confirmé que sa famille n’a aucune information sur cette opération.» «Sa famille insiste sur l’importance de déterminer tous les circonstances, de la blessure au décès», poursuit-il. «Une plainte sera présenté au procureur général du roi afin d’identifier le responsable de ce décès et le traduire en justice», ajoute l’avocat.

D’ailleurs, l’enquête pour déterminer les circonstances de la blessure d’Imad et son décès ont fait l’objet d’un communiqué de presse du parquet général ce mardi. Le procureur général du roi près de la cour d’appel d’Al Hoceima a confirmé le décès de l’activiste rifain :

«Suite au communiqué n°1327-1-2017 publié par le parquet général près la cour d’appel d'Al Hoceima, en date du 21 juillet 2017 à propos de l’affaire de M. Imad El Attabi, grièvement blessé au niveau de la tête et transféré à l’hôpital militaire de Rabat pour recevoir les soins nécessaires, le procureur général du Roi près la Cour d’appel d’Al Hoceima annonce que le concerné est décédé ce mardi dans l’hôpital précité.»

Relayé par la MAP, le communiqué rappelle que le procureur du roi près le tribunal de première instance d'Al Hoceima avait ordonné, vendredi 21 juillet, l’ouverture d’une enquête pour élucider les circonstances dans lesquelles l’activiste a été grièvement blessé. Celle-ci a été confiée à la Brigade nationale de la police judiciaire pour établir la vérité sur cet incident et ses causes, déterminer les responsabilités et prendre les mesures juridiques qui s'imposent.

Le procureur général du roi affirme que les investigations «sont toujours en cours sous la supervision du parquet général». «Dès leur fin, les mesures juridiques doivent être prises et les résultats seront communiqués à l’opinion publique», conclut le texte.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com