Menu

Sport Publié

FCB Escola Maroc : «Une plainte a été déposée contre le FC Barcelone», assure l’école casablancaise

Vendredi dernier, le FC Barcelone annonçait la fermeture de son académie de football à Casablanca, «FCB Escola», trois ans après son ouverture. Ce lundi, le directeur de l’école marocaine dément, affirmant qu’une plainte a été déposée contre le club catalan. Détails.

Temps de lecture: 3'
Photo d'illustration. / DR

Le FC Barcelone a annoncé vendredi dans un communiqué «la fermeture de son académie de football à Casablanca, "FCB Escola", trois ans après son ouverture. Dans un communiqué repris par l’agence espagnole EFE, le club catalan n’a pas indiqué les raisons qui ont motivé la rupture de son contrat avec l’entreprise locale chargée de la gestion de l’académie. Il a toutefois fait savoir qu’il n’avait pas, pour l’instant, de «projet sportif officiel sur le sol marocain».

Cependant, le club n’a pas écarté l’idée de s’ouvrir «à court terme» à de nouveaux projets sportifs au Maroc, que ce soit sous la marque «FCB Escola» ou «Camp FCB». Le court communiqué du FC Barcelone conclut en remerciant les jeunes de l’académie ainsi que leurs familles pour leur engagement sportif, et les marques de sympathie dont ils ont fait preuve au cours de ces deux années. Reprise par des médias espagnols mais aussi marocains, la dépêche de l’agence EFE a poussé le directeur de FC Barcelone Escola Maroc à rompre le silence.

FCB Escola Maroc n’a «rien reçu d’officiel de la part du FC Barcelone»

Gabriel Hicham Guedira s’est fendu d’un communiqué le jour-même pour apporter quelques précisions. «Suite à plusieurs articles publiés par la presse locale concernant (la rupture) du contrat liant le FC Barcelone à Footangels, la société marocaine opérant l'école de Football FC Barcelone au Maroc, Footangels souhaite éclaircir la situation de l’école FC Barcelone Escola Maroc», débute le communiqué de l’entreprise marocaine Foot Angels.

«L'école FCB Escola Maroc continue à offrir ses services de formation aux enfants marocains encadrés par des entraineurs espagnols qualifiés UEFA contracté par Footangels», lit-on sur le communiqué de FCB Escola Maroc. Celle-ci reconnaît cependant l’existence de différents entre le club et l’école au Maroc.

«Quelques différences de points de vue existent concernant le refus du FC Barcelone l’extension de son école dans plusieurs provinces marocaines dont les provinces sahraouies marocaines dont Laayoune et Dakhla. Plusieurs négociations ont été menées dans ce sens pour que les responsables du club Catalan reviennent sur leurs positions inacceptables.»

Signé Gabriel Hicham Guedira, le communiqué tient à informer l'opinion publique que FCB Escola Maroc n’a «rien reçu d’officiel de la part du FC Barcelone». Elle annonce aussi que «la formation des joueurs marocains continuera sous l'encadrement des entraineurs espagnols pour la saison prochaine 2017-2018».

La rupture serait due à un litige et une plainte a été déposée

Contacté ce lundi par Yabiladi, Gabriel Hicham Guedira nous déclare que contrairement aux communiqués de presse du FC Barcelone, «le contrat n’a pas été résilié». Plus curieux, il évoque une plainte déposée contre le FC Barcelone, plainte que le communiqué omet de signaler. «L’affaire est devant les tribunaux. On est en litige avec le FC Barcelone et l’école ne ferme pas sur Casablanca. La décision finale quant à la fermeture ne revient ni au FC Barcelone ni à une autre entité mais aux tribunaux compétents», nous déclare-t-il.

«Il y a un litige entre le club et nous-mêmes donc nous avons porté plainte pour des raisons contractuelles parce que le club n’a pas rempli quelques points stipulés dans le contrat. Il y une confusion dans les différents articles de presse qui sont sortis. Certains ont parlé de fermeture d’école. Cela n’a rien à voir avec la rupture d’un contrat.»

Le directeur de FCB Escola Maroc nous explique ensuite que «fermer un site ou une école relève des autorités locales et les autorités compétentes marocaines alors que la rupture d’un contrat, c’est autre chose».

Plus référencé sur le site officiel FCB Escola

Dans les détails, il nous confie que l’école marocaine et le club catalan ont été «en négociation pour mener plusieurs opérations de stages notamment des actions sociales dans le sud du Maroc». «D’ailleurs, on a fait une proposition écrite pour ouvrir dans différentes provinces du Maroc, notamment Marrakech et d’autres villes du Maroc. On a cité Dakhla, Laayoune pour des actions de stages de football», enchaîne-t-il. Des actions qui auraient été, selon lui, «refusées et rejetées par le club».

A la question de savoir si la plainte a été déposée au Maroc ou en Espagne, Gabriel Hicham Guedira dit «préférer ne pas rentrer dans les détails» mais promet de communiquer sur cette affaire prochainement.

En attendant, le FC Barcelone semble ne plus souhaiter avoir de liens opérationnels avec l’école casablancaise. Sur le site de FCB Escola basée à Barcelone, l’école marocaine, qui figurait jusqu’au 1er août comme troisième implantation en Afrique, a été complétement retirée. Désormais, le FB Barcelone ne dispose que de deux écoles en Afrique : celle de l’Egypte et l’académie de Lagos au Nigéria. D’ailleurs, dans son communiqué du vendredi, le club catalan a saisi l’occasion pour mettre en garde aussi contre la tentation d’utiliser son nom de façon inappropriée.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com