En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Mode Publié

Les babouches revisitées au Brésil

Temps de lecture: 1'
Le modèle gris signé Mélissa (à d.) et l’autre, en cuir, signé Osklen. / Ph. Twitter Mehdi El Yaalaoui

La fameuse belgha marocaine s’accommode décidément partout. Au Brésil, plusieurs boutiques de Sao Paulo, plus grande ville du pays, s’arrachent les babouches revisitées pat des créateurs brésiliens.

Le modèle gris est signé Mélissa, une marque brésilienne créée en 1979 qui commercialise des chaussures de luxe entièrement fabriquées en plastique recyclable. Plus insolite encore, les modèles sont parfumés d’une odeur de bonbon et conçus à l’aide d’une technologie thermo-injecté : la matière plastique est ramollie par la chaleur puis injectée dans un moule, et ensuite refroidie.

La marque a notamment collaboré avec les designers les plus réputés du monde : Vivienne Westwood, Jason Wu, Jean-Paul Gauthier, Alexandre Hercovitch ou encore Judy Blame.

Le second modèle, en cuir, est quant à lui signé Osklen. Elle aussi éco-responsable, la marque a gagné plusieurs marchés à l’instar de la France, après Miami, Rome, Milan, Tokyo et New-York, d’après l’Express. A travers la mode, son fondateur Oskar Metsavaht dit vouloir promouvoir une philosophie de vie en harmonie avec l’environnement. Ceci dit, la paire n’est pas donnée : comptez 397 réaux brésiliens, soit environ 1 200 dirhams.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com