Menu

Sport Publié

La CAF infirme les rumeurs d’attribution au Maroc de la CAN 2019

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

Un membre du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a démenti à Jeune Afrique l’information diffusée par le journaliste algérien Hafid Derradji (beIN Sports), selon laquelle la CAF était sur le point d'annoncer que la CAN 2019, prévue au Cameroun, aurait finalement lieu au Maroc.

«Faux», a rétorqué, lapidaire, un responsable du Comité exécutif de l’instance africaine dans un sms à la rédaction, alors en pleine réunion au Caire.

«Depuis le 20 juillet et l’annonce d’un élargissement du tournoi de seize à vingt-quatre équipes dès 2019, la rumeur d’une délocalisation est récurrente. En Algérie un peu, au Maroc beaucoup», écrit Jeune Afrique.

Un dirigeant africain de réagir : «Ce n’est pas étonnant : dès qu’il y a un problème sur le continent à propos d’une compétition d’envergure, on cite le Maroc comme recours. Cela a été le cas pour la CAN 2017, après les troubles qui ont suivi l’élection présidentielle au Gabon, puis pour le CAN 2018, prévu au Kenya. Le Maroc est très actif sur les plans sportif et diplomatique. Et comme il bénéficie de toutes les infrastructures nécessaires pour accueillir de gros événements sportifs, il apparaît comme la meilleure des solutions.»

Pour rappel, le 17 juillet, Khereddine Zetchi, le nouveau président de la Fédération algérienne de football, a annoncé que son pays était disposé à remplacer le Cameroun, après que la capacité de ce dernier à accueillir la compétition a fait l’objet de discussions dans le milieu footballistique africain. Son homologue marocain, Fouzi Lekjaa, a déclaré la même chose.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com