Menu

Politique Publié

La Jeunesse du PJD accuse l’Intérieur d’entraver la tenue de son 13e congrès national

Temps de lecture: 1'
Des membres de la jeunesse du PJD à un meeting, vendredi 30 août 2013 à Casablanca. / Ph. Le 360

Clashs entre le ministère de l’Intérieur et la Jeunesse du PJD - acte II. Ce jeudi, dans un communiqué d’une phrase, cette dernière a accusé le ministère de l’Intérieur d’entraver son 13e congrès national. Le conclave doit se tenir à Fès du 5 au 13 août prochain.

«Le ministère de l’Intérieur entrave l’organisation du 13e congrès national de la Jeunesse du PJD», lit-on dans le texte, repris sur la page officielle de la section partisane et par plusieurs élus de la Lampe.


Contacté par le site PJD.ma, Khalid Boukarai, secrétaire général de la Jeunesse du PJD, reprend les mêmes mots du communiqué, promettant d’en publier un autre plus détaillé.

Si les informations énoncées par la Jeunesse et son président sont avérées, il ne s’agirait pas de la première fois qu’un bras de fer se joue entre celle-ci et le département de l’Intérieur.

Déjà en 2012, les autorités marocaines avaient décidé d'interdire, «pour des raisons de sécurité et de maintien de l’ordre», la cérémonie de clôture d’un congrès de cette instance partisane ; le premier rassemblement de la Jeunesse du parti après la nomination d'Abdelilah Benkirane, une année auparavant, à la tête du gouvernement. Le secrétaire général de la formation islamiste devait même prononcer «un petit mot» lors de cette cérémonie.

A l’instar de la rencontre de 2012, le 13e congrès devrait connaître la participation de plusieurs figures de proue du PJD.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate