Menu

Politique Publié

Omar El Bechir au Maroc malgré le mandat d'arrêt de la CPI

Temps de lecture: 1'
Le président soudanais Omar El Bechir. / Ph. DR

Le président soudanais Omar Hassan El Bechir est attendu au Maroc jeudi 3 août pour répondre à l’invitation que le roi Mohammed VI lui a adressée en juillet 2016. C’est ce qu’indiquent Le Desk et Telquel, citant le site d’information soudanais Akhir Lahza.

«Le président de la République est attendu au Maroc le 3 août. Akhir Lahza a appris que le roi du Maroc a accepté l’invitation d’El Bachir pour visiter Khartoum. El Bachir avait reçu une invitation officielle du roi du Maroc pour se rendre à Rabat», écrit le média soudanais qui pourtant ne cite pas de sources.

Depuis 2010, le président soudanais fait l’objet de deux mandats d’arrêt de la Cour pénal internationale (CPI). La première, lancée en 2009, pour «crimes de guerre et crimes contre l'humanité» et la deuxième, en 2010 pour «génocide». Les deux mandants sont en lien avec le Darfour, où les violences ont fait plus de 300.000 morts depuis 2003.

Ses déplacements sont toujours au cœur des polémiques, le président soudanais étant connu pour avoir défié à maintes reprises la justice internationale. En 2015, un tribunal sud-africain saisi par une ONG avait interdit au président soudanais, 71 ans et au pouvoir depuis 1989, de quitter l’Afrique du Sud après s’y être rendu pour prendre part au Sommet de l’Union africaine. Mais il a fini par rejoindre son pays dès la fin du conclave continental.

Lors d'une visite à Khartoum en juillet 2016, l’ancien chef de la diplomatie marocaine, Salaheddine Mezouar avait annoncé depuis le Soudan que le roi Mohammed VI a invité le président soudanais à Rabat. Transmettant l'invitation au président soudanais, Mezouar a dit que le Soudan et le Maroc sont confrontés aux mêmes défis et menaces étrangères.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com