Menu

Religion Publié

Les Marocains chrétiens dénoncent les abus de pouvoir dont ils seraient victimes

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

Dans une lettre ouverte adressée ce mercredi aux autorités compétentes, les Marocains de confession chrétienne dénoncent publiquement ce qu’ils considèrent comme une «discrimination religieuse» contre des membres de leur communauté.

«Nous vous écrivons aujourd'hui pour porter à votre connaissance l’abus de pouvoir auxquels recourent les services du ministère de l’Intérieur (commissariat de police et caïds) dans certaines villes, où certains de nos frères marocains chrétiens ont été empêchés de se voir délivrer des documents administratifs uniquement parce qu'ils sont chrétiens», indique la Coordination des Marocains chrétiens (CMC) dans une lettre parvenue à Yabiladi.

Le document relève que certains de ces Marocains n’annoncent pas leur chrétienté et ne la pratiquent pas ouvertement. Les Marocains de confession chrétienne se disent aussi «victimes de restrictions sur certaines licences et autorisations pour des activités humanitaires uniquement du fait que l'un d’eux est connu pour sa foi chrétienne».

D’après la Coordination, les Marocains chrétiens «n’accusent pas le ministère de l’Intérieur de [les] viser», mais considèrent toutefois que ces restrictions «découlent des interprétations personnelles de certains éléments des autorités locales». Elle déplore également l’ensemble de ces pratiques qui affectent ce groupe religieux.

«La Constitution du Royaume prévoit et protège la liberté de culte et de croyance, garanties par le Souverain, Commandeur des croyants pour tous les Marocains», lit-on à la fin de la lettre adressée notamment au chef du gouvernement, au ministre de l’Intérieur et au président du Conseil national des droits de l’homme. «Nous vous demandons, par cet avis, d'intervenir pour faire cesser cet abus de pouvoir qui nous porte préjudice ainsi qu’à toute la nation», conclut la lettre.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate