En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié

Italie : 2 380 Marocains ont demandé l'asile politique entre 2016 et 2017

Image d'illustration. / Ph. Maglor.fr

L’Italie enregistre depuis ces dernières années une hausse remarquable des jeunes marocains qui déposent des demandes d’asile politique. C’est ce qu’annonce ce lundi Al Quds Al Arabi, citant des sources au sein du ministère italien de l’Intérieur. L’année dernière, le nombre de Marocains ayant demandé l’asile en Italie dépassait 1 500, un trend qui se maintien en 2017 avec plus de 800 demandes jusqu’au début de cet été. 

«Alors que près de 1400 Marocains sont arrivés cette année en Espagne (…) ce chiffre reste faible comparé aux arrivées sur les côtes italiennes. Depuis le début de cette année jusqu’au 13 juillet, plus de 4000 Marocains sont arrivés en Italie. Le Maroc figure aussi dans le top 10 des nationalités des nouveaux arrivants.»

Al Quds Al Arabi estime que le pourcentage des Marocains reste relativement important puisqu’ils sont 1 556 Marocains à avoir demandé l’asile politique. Cette année, 880 demandeurs d’asile sont Marocains, ce qui représente 22% des demandes présentées aux autorités italiennes. Pour le ministère italien de l’Intérieur, cité par le média basé à Londres, les raisons évoquées par les réfugiés marocains diffèrent. «Ils évoquent notamment les raisons politiques comme leur opposition au régime marocain, la défense d’une idée de République ou leur opposition au gouvernement. Certains affirment avoir été convertis au christianisme et qu’ils sont opprimés et d’autres prétendent être homosexuels et qu’ils fuient le Maroc en quête de liberté en citant les cas d’arrestations et de violences contre les personnes homosexuelles au Maroc», poursuit la même source.

«Des observateurs estiment qu’un taux important des Marocains qui demandent l’asile politique, le font parce qu’il s’agit d’une manière rapide pour disposer d’un document de résidence temporaire avant de partir vers la Belgique ou d’autres pays rejoindre leur famille», conclut Al Quds Al Arabi.

4 commentaires
Soutt
Date : le 18 juillet 2017 à 01h19
Ces tantouses qui se font passer pour des gays pour avoir des papiers. Le niveau zéro de la fierté et de la dignité.
legitandu92
Date : le 17 juillet 2017 à 19h04
Quel honte pour le Maroc Ces gens là tu les retrouves dans les boites de nuits, ou dans la rue à faire n'importe quoi.
Labayk Allah
Date : le 17 juillet 2017 à 17h34
C est triste, quand on connait la difficulté que rencontrent certaines familles réfugiées syriennes à valider leur demande.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com