Politique Publié

Hirak : La fille d’El Khattabi appelle les Rifains au calme

La fille de Mohamed Ben Abdelkrim El Khattabi appelle les Rifains à suspendre les marches de protestation. Aïcha El Khattabi se dit «en contact permanent» avec les proches du roi Mohammed VI et invite les habitants de sa région à s’armer de «patience» et à accorder une chance aux autorités afin de résoudre tous les problèmes.

Temps de lecture: 2'
Dans une interview accordée à un média américain arabophone, Aïcha El Khattabi appelle les Rifains au «calme». / Ph. Maghreb Voices

Dans une interview accordée à un média américain arabophone, Aïcha El Khattabi appelle les Rifains au «calme». La fille du héros de la bataille d’Anoual appuie les manifestations dans la région : «Ils ont le droit de revendiquer leurs droits. Ils ont longtemps souffert de la marginalisation à tous les niveaux.»

Néanmoins, elle prend ses distances avec les initiateurs du Hirak, qui prônent la poursuite du mouvement de protestation. «Je pense qu’ils doivent maintenant opter pour le calme», a-t-elle dit.

«Je suis convaincue que les autorités ont saisi tous les problèmes et les revendications des habitants et œuvrent pour les solutionner», explique-t-elle.

Les meneurs de la contestation poursuivent leur agenda

 «Je suis quotidiennement les nouvelles du Hirak. Je suis triste pour les Rifains parce que j’en fais partie et je les aime. Je porte à leur connaissance que le roi Mohammed VI est disposé à résoudre tous les problèmes. Je suis en contact permanent avec des proches du roi qui m’ont informée qu’il a demandé aux responsables de répondre aux revendications des habitants du Rif dans les plus brefs délais», a ajouté Aïcha El Khattabi.

«Cela nécessitera du temps et de la patience, ainsi qu’un travail progressif jusqu’à la réalisation de toutes les revendications.»

Et de conclure en précisant que la position de son père vis-à-vis du Hirak «aurait été identique» à la sienne : «Il aurait écouté les habitants et leurs problèmes et tenté de les solutionner dans les plus brefs délais.»

Ces appels au calme émanant de la fille de Mohamed Ben Abdelkrim El Khattabi ont peu de chance d’être entendus par les meneurs du mouvement de contestation dans le Rif. Ils se préparent d’ailleurs à la marche du jeudi 20 juillet. Une protestation que Nasser Zefzafi, avant son interpellation, a promis qu’elle serait «millionienne». 

Article modifié le 17.07.2017 à 11h47

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com