Menu

Société Publié

Maroc : Les nomades menacés par le changement climatique

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

Le nombre de nomades a chuté de 63% au cours de la dernière décennie, selon le Haut Commissariat au Plan. A l’origine de ce déclin, le changement climatique, entre autres. Le site américain USA Today a d’ailleurs consacré un reportage à ce sujet dans le village de M’Hamid EL Ghizlane (province de Zagora) au plus près des anciens nomades.

Autrefois nomade, Gasni Hamadi est aujourd’hui professeur de français et d’arabe dans l’école primaire du village. Il a délaissé son ancien mode de vie. En 1995, sa famille possédait 100 chameaux, contre seulement dix à présent, dit-il. Cet homme de 43 ans a vu son troupeau s’éteindre à petit feu à cause des conditions climatiques extrêmes auxquelles il était soumis.

Pour sa part, Mohammed Boulfrifi a délaissé le nomadisme lorsqu’il s’est rendu compte que ses chèvres souffraient de malnutrition et que «leurs côtes étaient visibles», confie cet homme de 37 ans à USA Today.

Les animaux sont en effet essentiels à la vie de nomades puisqu’ils fournissent le lait, la viande et la peau et sont utilisés comme moyens de transport. Si leurs bêtes souffrent, ils se trouvent obligés de s’installer dans un village. «La moitié du village ou plus vient du désert», confie ainsi Mohammed Boulfrifi.

Pour se reconstruire, les anciens nomades se reconvertissent dans le tourisme car ils ne savent souvent ni lire ni écrire. Ils mènent des treks dans le désert. «Ces personnes préfèrent travailler dans le secteur du tourisme pour être en plein air et être libre. L’autre option, c’est de devenir militaire», souligne USA Today.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com