En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié

Hirak : De nouvelles arrestations à Al Hoceima

Au moins deux nouvelles personnes ont été arrêtées vendredi à Al Hoceima. / Ph. Fadel Senna - AFP

Au moins deux nouvelles personnes ont été arrêtées vendredi à Al Hoceima, épicentre de la contestation qui secoue depuis sept mois le nord du Maroc, a appris l’AFP de sources concordantes.

Un journaliste sur place a fait état de trois arrestations au cours de la journée, dont celle du directeur du site d’information RifPress, Mohammed Al Hilali. Une source au sein de l’exécutif local a confirmé à l’AFP deux arrestations.

Plus d’une centaine de personnes ont été interpellées depuis fin mai à Al Hoceima, dans une vague d’arrestations visant le noyau dur du Hirak, réclamant depuis des mois le développement du Rif.

Ses principaux meneurs, dont son leader Nasser Zefzafi, ont été emprisonnés à Casablanca et sont accusés notamment d’«atteinte à la sécurité intérieure». Cinq d’entre eux, parmi lesquels Zefzafi et Nabil Ahamjik, protestent contre leurs conditions de détention et ont menacé d’entamer une grève de la faim de trois jours, a-t-on appris vendredi auprès de leurs avocats.

«Nourriture de mauvaise qualité, isolement, durée des visites limitée à 10 minutes… Les droits fondamentaux des prisonniers ne sont pas respectés», a accusé Me Rachid Benali, coordinateur du Comité de défense des détenus d’Al Hoceima.

«Ils sont en cellule d’isolement, ce qui s’apparente à une mesure punitive alors même qu’ils n’ont pas été jugés», a dénoncé Abdessadek El Bouchtaoui, un autre avocat des détenus.

L’administration pénitentiaire avait assuré dans un communiqué, «respecter scrupuleusement» les droits des détenus, rejetant les «rumeurs selon lesquelles ils seraient en grève de la faim».

Les premières audiences débuteront lundi à Casablanca et s’étaleront sur près d’un mois, avec une comparution de Zefzafi le 10 juillet. La défense demandera la remise en liberté provisoire des militants, selon Me Benali.

40 commentaires
ashabar
Date : le 19 juin 2017 à 12h24
Là c'est un fait divers quoique faut attendre l'expertise car un défaut d'entretien s'avérerait criminel...
Citation
Itwasntme à écrit:
@ashabar, Une pensée pour tous les marocains rifis,soussis,Chamalis, saharaouis et casaouis victimes du terrible incendie de Londres... Un témoignage émouvant d une jeune italienne qui partageait sa vie avec la communauté marocaine de la tour au téléphone avec sa famille avant sa mort...lien http://www.cnn.com/2017/06/16/europe/london-fire-victim-italian-architect/index.html Restons unis peut importe l adversité...
Itwasntme
Date : le 19 juin 2017 à 09h14
@ashabar, Une pensée pour tous les marocains rifis,soussis,Chamalis, saharaouis et casaouis victimes du terrible incendie de Londres... Un témoignage émouvant d une jeune italienne qui partageait sa vie avec la communauté marocaine de la tour au téléphone avec sa famille avant sa mort...lien http://www.cnn.com/2017/06/16/europe/london-fire-victim-italian-architect/index.html Restons unis peut importe l adversité...
Citation
ashabar à écrit:
Il faut continuer à maintenir la pression pour que l'état se remette au travail. Une autre proposition : aux 100 000 fonctionnaires fantômes qui touchent une rémunération de l'état, les sanctionner, les condamner pour abus et titulariser à la place des milliers de jeunes compétents qui veulent rester vivre dans leurs régions d'origine.
ashabar
Date : le 18 juin 2017 à 17h03
Il faut continuer à maintenir la pression pour que l'état se remette au travail. Une autre proposition : aux 100 000 fonctionnaires fantômes qui touchent une rémunération de l'état, les sanctionner, les condamner pour abus et titulariser à la place des milliers de jeunes compétents qui veulent rester vivre dans leurs régions d'origine.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com