En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié

Travail domestique : INSAF appelle à l'harmonisation des lois pour éradiquer l’exploitation des mineurs

La présidente de l’association INSAF, Bouchra Ghiati a appelé, lundi soir à Casablanca, le législateur à harmoniser les lois pour éradiquer l’exploitation des mineurs dans le travail domestique. / Ph. DR

La présidente de l’association INSAF, Bouchra Ghiati a appelé, lundi soir à Casablanca, le législateur à harmoniser les lois pour éradiquer l’exploitation des mineurs dans le travail domestique et à mettre en place les structures et les mécanismes pour identifier et extraire ces mineurs en situation d’exploitation.

Bouhra Ghiati s’exprimait dans le cadre d'une rencontre initiée sous le thème «Exploitation des mineurs dans le travail domestique : après la loi 19-12, quelle nouvelles pistes de plaidoyer». La présidente a indiqué que la loi 19.12, telle que publiée, permet l’exploitation dans le travail domestique des enfants âgés de 16 à 18 ans.

Elle a, dans ce sillage, appelé à harmoniser la loi 19.12 avec les dispositions de la loi 27-14 et interdire immédiatement l’exploitation de tout(e) mineur(e) dans le travail domestique qui est un travail forcé. Elle a aussi appelé à la mise en place de mécanismes, de dispositifs, de structures et de ressources humaines qualifiées qui vont permettre d’identifier les mineurs actuellement en situation d’exploitation.

La présidente d’INSAF a également souligné que la loi 27-14 relative à la lutte contre la traite des êtres humains, adoptée le 25 août 2016 et publiée dans le bulletin officiel le 15 décembre 2016, constitue un socle fondamental et totalement fondé pour interdire dès aujourd’hui l’exploitation des enfants de moins de 18 ans.

Depuis 2007, INSAF pilote un programme à Chichaoua et Kalaat Es-Sraghna qui a touché plus de 300 filles mineures permettant à la majorité de sortir de l’exploitation domestique, retourner au sein de leurs familles à l’école. Jusqu’à présent, 11 ont obtenu leur baccalauréat. En 2020, 85 filles devraient s’y ajouter. INSAF est en cours d’élargissement de son programme à la province d’El Haouz.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com