Menu

Grand Angle

«Hirak» : Mobilisation importante à Rabat grâce à la présence en force de Al Adl Wal Ihsane

La marche de ce dimanche à Rabat de solidarité avec le «Hirak» a permis à Al Adl wal Ihssane de montrer sa force mobilisatrice. Un message à qui de droit.

Publié
Mobilisation forte à Rabat pour la marche de solidarité avec Hirak Rif / Ph. Youssef Dahmani - Yabiladi
Temps de lecture: 2'

La marche de ce dimanche à Rabat de solidarité avec le «Hirak» d'Al Hoceima, placée sous le thème «Contre la Hogra et la marginalisation», a connu une participation importante. Des dizaines de milliers de personnes ont battu le pavé de la capitale, avec la présence remarquée des parents de Nasser Zefzafi.

Une fois de plus la Jamaâ a montré, grâce à l’adhésion de ses disciples, sa grande force mobilisatrice. Seuls les soufis de la zouaïa Boutchichi et les islamistes du PJD/MUR pourraient prétendre à mobiliser autant de manifestants.

Mais AWI n'était pas seule, des associations amazighes et des droits de l'Homme étaient également présentes. La marche a connu, par ailleurs, la présence de syndicats. L’Organisation démocratique du travail, une émanation du PAM, la Fédération nationale du secteur agricole et la Fédération nationale de l’enseignement, toutes deux proches d’Annahj Addimocrati bien qu’elles soient de l’UMT, et quatre associations d’avocats ainsi que la Fédération démocratique de gauche ont répondu présent à l’appel lancé depuis quelques jours par AWI.

Al Adl Wal Ihsane a fait mieux que lors des marches du Mouvement du 20 février

Néanmoins, les nombreuses organisations participantes n'ont pas la capacité de mobilisation de AWI. Quasiment toutes les sections d’AWI ont reçu l’ordre de prendre part à la protestation. Un message de la part des fidèles de Mohamed Abbadi à qui de droit après l'exclusion de plusieurs membres de l'organisation islamiste de la fonction publique par plusieurs ministères.

La mobilisation de ce dimanche à Rabat tranche complètement avec la participation modérée de la Jamaâ dans les marches du Mouvement du 20 février en plein «Printemps arabe». A l’époque, Al Adl Wal Ihsane avait autorisé à une partie de sa section jeunesse de descendre dans les rues, limitée dans le temps par ailleurs. Juste après la victoire du PJD aux législatives du 25 novembre 2011, un ordre émanant d’Abdeslam Yassine avait sonné la fin de l’expérience.

Voir le live de la marche à Rabat assuré par Yabiladi.com

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com