Menu

Breve

Réfugiés syriens à Figuig : Le HCR appelle les gouvernements marocain et algérien à agir d’urgence

Publié
Le HCR appelle les gouvernements marocain et algérien à agir d’urgence. / Ph. Figuig Photographie
Temps de lecture: 1'

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) s’est exprimé sur le sort des 41 réfugiés syriens bloqués depuis le 17 avril dans une zone tampon à quelques mètres de Figuig, entre le Maroc et l’Algérie.

Dans une déclaration diffusée aujourd’hui, l’agence onusienne appelle l’Algérie et le Maroc à répondre «d’urgence» aux besoins humanitaires et à faciliter l’accès à ces réfugiés pour «leur permettre de rejoindre un lieu sûr et/ou d’être réunis avec leurs familles». Le HCR se tient «prêt à offrir ses ‘bons offices’ pour coordonner cette évacuation vitale».

L’organisme «demande d’urgence un passage sûr et l’admission pour le groupe de Syriens confrontés à des conditions déplorables», indique la même source. Le HCR se dit «profondément préoccupé par la détérioration rapide [de leurs] conditions».

La situation est d’autant plus alarmante que ces réfugiés font face à des tempêtes de sable et des attaques de serpents et de scorpions, particulièrement présents dans la région. Ils avaient d’ailleurs été contraints de brûler leurs abris de fortune pour faire fuir les reptiles.

Parmi ces réfugiés se trouve une jeune femme enceinte, «ayant d’urgence besoin d’une césarienne. C’est une question de vie et de mort pour cette femme et son enfant à naître», rappelle le HCR. Il est temps pour les «deux gouvernements (algérien et marocain) de prendre des mesures immédiates et constructives», estime l’agence onusienne.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/