Menu

Sport Publié

France : Réduire le nombre de jeunes footballeurs maghrébins ?

Les dirigeants du football français envisagent-ils de diminuer le quota des jeunes footballeurs africains et maghrébins dans les centres formation ? Les résultats d’une enquête réalisée et publiée, jeudi 29 avril, par le site Mediapart.fr le laissent croire. L’actuel sélectionneur des Bleus, Laurent Blanc, aurait approuvé le projet.

Temps de lecture: 3'
DR

Les jeunes footballeurs africains et maghrébins sont-ils devenus encombrants sur les gazons français ? Le site Mediapart.fr a mené l'enquête (les résultats ont été repris par plusieurs sites) au sein des instances du football français. Il révèle les détails du nouveau projet de la Direction Technique National du Football en France (DTN) qui vise à réduire leur nombre.

Limiter le nombre de joueurs africains et maghrébins

«Plusieurs dirigeants de la DTN de la Fédération française de football (FFF),[…] ont approuvé dans le plus grand secret, début 2011, le principe de quotas discriminatoires officieux dans les centres de formation et les écoles de foot du pays», révèle l’enquête. Pis, «le chiffre de 30% a même été avancé, le 18 janvier 2011, par le directeur technique lors d'une réunion de la DTN». Pour être plus précis, le site affirme que « c'est un chiffre qui a été avancé lors d'une réunion qui s'est tenue à la DTN, le 8 novembre 2010».

Cette mesure concerne les jeunes joueurs venus du Maghreb et des autres pays africains,et présents dans les équipes de foot ou centres de formation. La démarche consisterait à les « (…) limiter, en triant dés l'âge de 12-13 ans, le nombre de joueurs français de type africains et nord-africains». La DTN aurait même pris contact avec les centres de formation en vue d’appliquer ce tri. A en croire Mediapart, c’est la double nationalité de ces joueurs qui préoccupe les l’instance suprême du football français.

Laurent Blanc consentant ?

Une thèse plausible : devant les caméras de Canal +, Laurent Blanc, sélectionneur national, avait qualifié le choix de l’attaquant franco-sénégalais, Moussa Sow, actuel meilleur buteur de Ligue 1, de défendre les couleurs du Sénégal, de «grave problème pour le football français», avant d’ajouter «Il y a des joueurs qui font l’équipe de France U16, U17, U18, U19, U20, U21, qui font même l’équipe de France A, puisque quand on fait un match non officiel ça ne compte pas, et, au dernier moment, choisissent leur pays d’origine.» L’ancien champion du monde en 1998 a même invité la direction technique nationale à prendre des dispositions pour que ces bi-nationaux fassent un choix en amont.

Selon Mediapart, l’entraineur de l’équipe de France adhère au nouveau projet de la DTN : «Laurent Blanc, aurait été présent lors de ces réunions et approuvé la mesure». Le principal concerné nie vigoureusement cette hypothèse. D’après Phillipe Tournon, l'attache de presse, de l’équipe de France, «Laurent Blanc récuse ces propos ineptes et contraires à sa philosophie». Il poursuit, «Laurent Blanc est outré qu'on puisse le mettre en cause de la sorte, toute discrimination étant insupportable à ses yeux […]». Ce matin, lors d’une conférence de presse tenue à Bordeaux, Laurent Blanc affirme que «c'est un sujet sensible. Pour moi, il n'y a pas de projet de quotas, c'est faux. Et c'est un mensonge de dire que le sélectionneur y a participé».

Réactions du monde sportif

La FFF est aussi montée au créneau pour démentir ces accusations. Son président, Fernand Duchaussoy, s’est dit «choqué et surpris» par cette information. «[…] Ce serait complètement anormal que ça se passe comme ça et je ne l'accepterai pas […]», ajoute-t-il.

La secrétaire d’Etat aux sports, Chantal Jouanno, voudrait que la FFF apporte la lumière sur les révélations du site Mediapart.fr, car «on ne peut pas laisser courir cette rumeur. C'est tout l'esprit du foot, grand vecteur d'intégration nationale, qui tomberait». Pour clarifier les choses, elle propose de mettre en place «une mission d’inspection de la jeunesse et des sports».

Pour l’ancien président de l’Olympique de Marseille, Pape Diouf, c’est «un faux débat». Il pense que «le football français est à l'image de sa société. Il est raciste et il exclut». Ce racisme n’épargne pas non plus les entraineurs africains : «quand on voit que des joueurs noirs, dotés d'une grande capacité de suggestion, prétendent un jour embrasser la carrière d'entraîneur, on n'en veut pas».

Lilian Thuram, l'ancien défenseur de l’équipe de France, prend acte des révélations de Mediapart. Toutefois, il s’est refusé à livrer un commentaire. «J'attends d'avoir plus d'éléments. C'est pourquoi, je souhaite m'entretenir avec les gens de Mediapart, mais «si cette histoire s'avère, elle ne doit pas s'arrêter là», a-t-il déclaré.

Pas que dans le Foot
Auteur : Hamza
Date : le 04 mai 2011 à 15h42
Les cota " officieux " n existent pas que dans le foot en France , mais partout dans le monde professionnel et politique .

A commencer par un parlement scandaleusement non représentatif de la société française.
les arabes sont les pires racistes
Auteur : snif
Date : le 02 mai 2011 à 08h47
je suis scandalisé de lire les commentaires de ces arabes, n'oublier pas que la première personne qui a fait l'appel à la prière était noire et en plus non originaire de l'Arabie saoudite mais bon certains d'arabes d'aujourd'hui on oublié d'où ils viennent, honte à vous bande de racistes.
pour ma part j'aurai bien aimé que l'attaquant "Africain" du wydad joue pour le Maroc, actuellement il est plus fort que Chamakh et de même pour le milieu de terrain de raja qui fait des super matches.
n'oublions pas que l'équipe du Maroc est composé à 80% des joueurs non marocains de naissance mais ils sont plus fort que les locaux et personne ne dit rien et tant mieux pour notre sélection.
pourquoi on ne fait pas quota pour les grandes écoles françaises ou pour les postes ministérielles ???
ON EN FAIT TROP
Auteur : jeremiah
Date : le 01 mai 2011 à 18h32
Si le problème se posait au Maroc ou dans n'importe quel autre pays, je suis persuadé que des voix seraient levées pour dire que priorité aux joueurs nationaux et c'est normal.

Je ne vous le cache, en 1998, je trouvais que l'équipe de France était à 7 ou 8 joueurs d'origine subsaharienne ne représentait pas le visage réel du pays.

Par contre, si 70 ou 80% des joueurs d'un pays seraient d'origine étrangère, la question ne se poserait pas et ce qui serait impossible.

je pense que chaque pays doit protéger ces joueurs locaux et qui doivent rester majoritaire.

Normal que la question a mis du temps mais se pose aujourd'hui en France. Regarder en Espagne, il y a encore 6 ou 7 ans on ne voyait pas d'africains même dans le championnat. Aujourd'hui, ils restent limités et cela a été choisi et dit officiellement dans les journaux.

Secondo, former des joueurs binationaux pour qu'ils partent par la suite jouer avec leurs équipes d'origines posent certainement un problème pour le pays d'accueil.
France drôle de couleur ?
Auteur : abdennahi
Date : le 01 mai 2011 à 10h35
France pays du blancs couleur universelle ?C'est fou comme l'on peux renier ce que l'on a adulé hier, Zidane les français l'aurai voulu pour président et aujourd'hui il y aurait trop de couleur en équipe de france mais je suis curieux de voir l'élite sportive française seulement composés de blanc !!! je ne crois pas que les résultats seraient à la hauteur des résultats,Que l'on me cite une seul discipline ou un groupe de français ont réussi à se hisser a un niveau internationale sans l'aide des gens de couleurs, l'Italie ,l'Allemagne, la Grèce et l'Angleterre et beaucoup d'autre pays du monde sont prés a accueillir tous ces sportifs dont la france a honte ,j'imagine la france sans Noah , Parker pour ne citer q'eux (discipline foot judo basket escrime athlétisme enfin toutes) il est claire que grâce à ce genre de mentalité de nombreux sportifs évoluant en france n'auront plus de scrupules moraux pour jouer pour leur pays d'origine ou le pays qui leur offrira les possibilités de s'exprimer non pas en fonction de leur couleur de peaux mais de leur mérite , vu la tournure que prennent les choses en France bientôt on pourra louer le stade de france pour des matchs disputer par la Suisse ou la Belgique et puis tant qu'on y est sarko peut nommer marine le pen au poste de ministre du sport (la chasse à la couleur) :allez les bleus oups! pardon les blancs
Dernière modification le 01/05/2011 10:38
Quelle discrimination ?
Auteur : jcs
Date : le 30 avril 2011 à 20h35
La discrimination ne vient -elle pas d'Evra ou de Ribery qui ne veulent pas jouer avec tel ou tel "blanc". Ces gens sont là pour faire perdre et non pas gagner. Leur comédie du mois de juin a mis à jour que la France n'est plus en France. Dommage que nos politiques immigrationistes n'aient aucun courage, car le problème n'est pas que dans le football.
Oui pauvre France
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com