Menu

Société Publié

Le Maroc maintient l'immigration loin de la clôture de Ceuta

Temps de lecture: 1'
La frontière maroco-espagnole à Ceuta. / Ph. Pinterest

Les raids effectués ces dernières semaines par la Gendarmerie royale au niveau de la frontière maroco-espagnole ont réduit la pression migratoire, d’après le journal espagnol ABC. Et pour cause, en deux mois, aucune tentative de franchir clandestinement la frontière n’a été recensée.

Les rondes menées par les autorités marocaines ont pout but d’éviter l’accumulation de migrants dans les bois situés près de la clôture et, ainsi, freiner les tentatives migratoires effectuées en groupe, ont indiqué à l’agence EFE des sources policières.

Ces raids sont intervenus après que le Centre de séjour temporaire des migrants (CETI) de Ceuta a été complètement paralysé en février dernier, lors de l’arrivée de 800 candidats subsahariens à l’immigration en seulement trois jours. La première entrée a été enregistrée le 17 février, lorsque 498 personnes sont parvenues à enjamber la frontière, contre 356 le 20 février.

Malgré ses 512 places, le Centre de séjour temporaire des migrants (CETI) accueille en moyenne 900 migrants - Subsahariens pour la majorité.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com