En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié Le 21/04/2017 à 13h05

France : Un trio «néo-nazi» agresse violemment deux hommes d'origine maghrébine

Le beffroi d'Arras. / Ph. Stuart Forster / Rex Fe/REX/SIPA

Deux jeunes hommes présumés d’origine maghrébine ont été violemment agressés dans la nuit de samedi à dimanche à Arras (Pas-de-Calais), rapporte le Parisien. A l’origine de cette agression, trois individus âgés de 24 ans présentés comme «néo-nazis». Ils ont blessé deux personnes à coups de couteaux et de chaîne, indique le quotidien régional la Voix du Nord.

C’est à la sortie d’un café qu’ils aperçoivent un homme en train de passer un coup de téléphone à un ami. Immédiatement, l'un des trois l’agresse et lui assène un coup de couteau en criant «sale bougnoule». Tandis qu’un des individus s’en prend au jeune homme, les deux autres agressent les témoins de la scène venus porter secours à l'homme blessé d’un coup de couteau. Le trio s'éloigne avant de revenir à la charge munis de couteaux et de chaîne.

D’après le parquet, le groupe a ensuite «foncé sur les policiers de la BAC (Brigade anti-criminalité, ndlr)» en voiture, avant de prendre la fuite. Les trois hommes ont finalement été interpellés lundi et mardi.

Un drapeau du IIIe Reich a été découvert lors d’une perquisition au domicile d’un des individus. Le parquet confirme qu’«il s'agit de néo-nazis». Les trois hommes ont été placés en garde à vue dans l'attente de leur comparution immédiate ce vendredi matin. Ils ont reconnu globalement les faits, même s’ils ne se disent pas responsables des coups de couteau.

Le maire d'Arras, Frédéric Leturque, a quant à lui fermement condamné ces actes «scandaleux».

5 commentaires
lechaoui
Date : le 22 avril 2017 à 08h53
Tout à fait d'accord avec toi
Unesuggestion
Date : le 22 avril 2017 à 05h22
Et hop: encore une tentative pour tenter de faire un rapport avec Marine le Pen. En fait, même si son mouvement comprend historiquement des ultras (plutôt moins que les ultragauchistes et autres black blocks), c'est actuellement hors de la ligne de ce parti. Le programme de Marine le Pen n'est pas vraiment d'extrême-droite: Son programme n'est pas ultra-capitaliste et ne défend pas le capitalisme. Elle serait même plutôt à gauche sur ce plan. Par contre, elle est nationaliste, ce qui n'est un défaut que pour les internationalistes, prolétariens, idéologiques ou capitalistes.
Kim Patachian
Date : le 22 avril 2017 à 01h14
Tu cherches les problèmes chuuuuut
Citation
"I'm not a man !" à écrit:
Yabi ou comment plagier mots pour mots le Parisien, avec deux mois de retard... eye rolling smiley
Election Présidentielle France
France + France