En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Terrorisme   Publié Le 21/04/2017 à 09h29

Fusillade aux Champs-Elysées : L’EI revendique l’attentat mais se trompe sur la nationalité de l'assaillant

Une fusillade visant des policiers a fait un mort et plusieurs blessés. L'organisation "Etat islamique" revendique l'attaque dans un contexte pré-électorale pour la France.

Les militaires, sur les Champs-Élysées. / Ph. Thomas Samson / AFP

La France replonge dans l’horreur avec une nouvelle fusillade au cœur de Paris, au niveau du 102 de l'avenue des Champs-Elysées, jeudi soir, rapporte Le Figaro. Un homme a tiré sur des policiers, tuant un et blessant deux autres, une touriste a également été touchée par l’éclat d’une balle au genou. L’organisation "Etat Islamique" qui a revendiqué l’attentat via son organe de propagande Amaq, suggérait que l’auteur de l’attentat était «un Belge». 

Cependant, les premiers éléments de l’enquête, révèlent une toute autre identité de l’assaillant abattu sur place. Une perquisition a été menée dans la nuit de jeudi à vendredi, à Chelles, en Seine-et-Marne au domicile de l'homme titulaire de la carte grise du véhicule utilisé pour l'attaque.

Un suspect avec de lourds antécédents

Le procureur de la République de Paris, François Molins, s'est refusé de livrer l’identité de cet homme, en raison des nécessités de l'enquête. Selon une source proche de l'enquête, il s’agit de Karim C., un Français de 39 ans qui était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers.

Il avait été condamné en février 2005 à quinze ans de réclusion pour trois tentatives d'homicide volontaire, dont deux visant des policiers. Il avait reconnu les faits lors de son procès en appel. En première instance en 2003 devant une cour d'assises, il avait été condamné à 20 ans de réclusion criminelle.

Ces informations à trois jours du vote, font échos sur la toile. Les messages des partisans fusent au milieu du chaos tout frais des Champs bouclés et d’un deuil à ses premières heures. Les politiques ont annulé leurs déplacements, les condoléances et l’appel à l’unité nationale se succèdent.

50 commentaires
FATEM95
Date : le 23 avril 2017 à 15h17
A ma connaissance rien n'a été dit à ce sujet. Il s'agit d'un délinquant devenu criminel. Il est né et a grandi en France. Il ne sait rien de l'Islam et je me demande s'il est capable de réciter correctement deux ou trois sourates des plus simples ou encore moins de les comprendre. La seule référence à l'Islam est une sorte d'assensceur d'estime en soi à ce type de délinquant qui a vécu à la marge et qui veut terminer sa vie comme un "héros" (dans son référentiel). Après tout s'enchaine, Daech qui revendique sans savoir quoi, les types à la limite du facho qui commentent ici qui nous mettent cela sur le dos et cela semballe. Si ça trouve cette personne n'a jamais pris un Coran entre les mains et jamais mis les pieds dans une mosquée. Et les quasi-fachos qui commentent ici jamais fréquenté les vrais musulamns mais juste fantasmé sur leur clichés. Le schéma est le même, on a des extrêmistes qui viennent à la recherche de paumés dans les balieues ou dans les prisons et les radicalisent. Comme ce sont des esprits simples, ça marche. C'est une machine infernale. Il ne faut pas en face des esprits aussi simples et simplistes. Il faut s'élever un peu.
imtiyaz
Date : le 22 avril 2017 à 20h10
. Hormis la nationalité française peut être, Il est de quelle origine cet assassin ? .
heywa
Date : le 22 avril 2017 à 19h05
Halala elle a prit chère a pauvre Amel lol En France on a maintenant développer de nouvelles tendances dans notre communauté ...si on se réfère au discours ambiant on est d vendus et si on émet des doutes sur la réalité on est des complotistes...vision binaire et ridicule des choses. Bonne nouvelle, la réalité est souvent bien plus compliquée que cela... Oui il y a des choses déviantes dans notre communauté aujourd'hui et la raison principale c le manque d'application et d'implication religieuse au point qu 'on arrive à produire d apprentis sorciers. Parcontre oui il y a clairement des responsabilités politiques et je ne vois pas au nom de quoi je devrais m abstenir de critiquer cela. Le mec sur les champs n est pas un terroriste c un criminel de droit commun transformé pour l occasion en terroriste ridicule. Dire que ce n est pas un terroriste ce n est pas du complotisme c voir les choses en face. Si le mec est devenu ce qu il est c en grande partie à cause de la politique pénitentiaire française qui fait absolument tout pour produire des mecs comme ça ! Ce ne sera ni le premier ni le dernier et non je ne me sens aucunement responsable de ça en tant que musulmane de France. La France va payer très cher sa politique dans les prisons.
Election Présidentielle France
France + France