Menu

Société Publié

France : Saad Lamjarred remis en liberté et assigné à résidence

Temps de lecture: 1'
Saad Lamjarred sera remis en liberté et assigné à résidence. / Ph. DR

Nouveau rebondissement dans l’affaire Saad Lamjarred. Le chanteur détenu à Fleury-Merogis sera «remis en liberté aujourd’hui le temps qu’on mette en place le bracelet électronique», indique à Yabiladi l’avocat de l’artiste marocain Maître Éric Dupond-Moretti.

Selon nos confrères du Huffpost Maroc, Saad Lamjarred ne «pourra pas quitter le territoire français» ni être «libre de ses mouvements». Le bracelet électronique entrave la liberté du chanteur puisque «la personne s’engage à rester à son domicile (ou chez quelqu'un qui l'héberge) à certaines heures fixées par le juge (par exemple de 19h à 8h du matin)», peut-on lire sur le site du ministère français de la Justice. Une disposition judiciaire qui permet d’exécuter «une peine d’emprisonnement sans être incarcéré».

Atlas info ajoute que le passeport de Saad Lamjarred a été «confisqué par les autorités judiciaires». L’homme de 32 ans ne pourra pas «entrer en contact ni avec les témoins ni avec la plaignante», indique la même source. Bachir Abdou, père du chanteur a confirmé l’information de libération conditionnelle de son fils à Le360.

Le chanteur marocain avait été arrêté très tôt dans la matinée du mercredi 26 octobre à l’hôtel Paris Marriott Champs Elysées, dans la capitale française. Il est accusé de «viol aggravé» et «violence volontaire» suite à une plainte déposée pour une jeune femme de 20 ans de nationalité française.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com