Menu

Société Publié

Contrôle au faciès : Les trois lycéens parisiens déposent plainte contre l’Etat français

Temps de lecture: 1'
Les trois jeunes contrôlés gare du nord en mars dernier, déposent plainte contre l'Etat. /Ph. Bondy Blog

C’était le 1er mars dernier qu’Ilyas, Mamadou et Zackaria avait été humiliés face à leurs camarades de classe en étant contrôlés de manière abusive lors d’une sortie scolaire. L’histoire, relatée sur Facebook par leur professeure Elise Boscherel, avait surtout suscité l’indignation et l’exaspération sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, ils ont pris la décision ensemble de déposer plainte contre l’Etat français «pour discrimination raciale», rapporte le Bondy Blog. Un combat initié et mené de front avec leur professeure.

Maître Slim Ben Achour sera en charge de leur dossier. Un avocat surtout connu pour ses nombreuses affaires liées aux discriminations dont une en novembre 2016 où «il a réussi, pour la première fois (…), à faire condamner l’État français, pour faute lourde en raison de contrôles d’identité discriminatoires».

Sur le cas des trois élèves, l’avocat explique qu’«une action en vue d’engager la responsabilité de l’État va être lancée». «Nous ne pouvons plus laisser notre jeunesse, nos enfants, maltraités de la sorte», déclare-t-il au blog français. Cette action en justice vient s’ajouter à la conférence de presse organisée lundi par les lycéens et en marge de laquelle ils avaient écrit une lettre ouverte.

Il est à rappeler qu’Ilyas, 17 ans, est d’origine marocaine alors que ses deux camarades, Mamadou et Zakaria, sont respectivement d’origine malienne et comorienne.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com