En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Santé Publié

Tabagisme : En 2015, 16% des Marocains fumaient chaque jour

Un rapport sur le tabagisme dans le monde estime que l’industrie du tabac réserve aux pays en voie de développement une stratégie de vente agressive, notamment en Afrique subsaharienne. Détails.

Le tabagisme est le deuxième facteur de risque de décès précoce et d’invalidité dans le monde en 2015. / Ph. Fabrizio Bensch - Reuters (Archives)

La cigarette tue. Chiffres à l’appui, le rapport Global Burden of Diseases, établi par un consortium de centaines de scientifiques, tire la sonnette d’alarme sur les effets nocifs, voire dévastateurs de ce petit cylindre de papier rempli de tabac… et de substances toxiques cancérigènes.

D’après l’étude publiée mercredi 5 avril dans la revue médicale britannique The Lancet, le tabagisme est le deuxième facteur de risque de décès précoce et d’invalidité dans le monde en 2015. Cette année-là, il a provoqué la mort de plus de 6,4 millions de personnes. De même, le nombre de décès attribués au tabac a augmenté de 4,7% entre 1990 et 2015. Parallèlement au cours de cette période, le nombre global de consommateurs de tabac a augmenté de 60 millions en raison de la croissance démographique, soit 870 en 1990 contre 930 en 2015.

16% des Marocains fumaient chaque jour en 2015

L’augmentation de la mortalité d’ici les prochaines années, ainsi que le prévoient les auteurs du rapport, revient sans conteste à la stratégie de vente offensive déployée par les principales industries du tabac sur de nouveaux marchés, notamment dans les pays en voie de développement. A titre d’exemple, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avance que le nombre d'hommes et de femmes fumeurs en Afrique subsaharienne augmentera de 50% entre 2010 et 2025.

Au Maroc, 0,9% des femmes en moyenne fumaient quotidiennement en 2015, contre 16% des hommes, indique l’étude, qui établit l’évolution du nombre de fumeurs et fumeuses sur trois périodes. Entre 1990 et 2015, le nombre de fumeuses au royaume a diminué de 2,5%, contre une baisse de 1,3% pour les fumeurs ; entre 1990 et 2005, le nombre de fumeuses a chuté de 4,3%, tandis que celui des fumeurs accuse un léger recul de 1,1% ; enfin, entre 2005 et 2015, le nombre de fumeuses enregistre une diminution de 0,2%, contre un recul de 1,6% pour les fumeurs.

Ailleurs, les auteurs du rapport relèvent que quatre pays concentrent la moitié (52,5%) des décès provoqués par le tabagisme : la Chine, l’Inde, les Etats-Unis et la Russie. L’excès de tabac a également été classé parmi les cinq principaux facteurs de risque dans 109 pays et territoires en 2015, selon le DALY (Disability-adjusted life year), un instrument de mesure de la charge de morbidité globale exprimée en nombre d'années perdues en raison d'une mauvaise santé, d'un handicap ou d'un décès précoce.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com