Menu

Société Publié

2M, une chaîne «terroriste» selon Hammad Kabbadj

Un programme diffusé dimanche soir sur 2M crée à nouveau la polémique. L'émission «Des Histoires et des Hommes» s’est intéressée cette semaine à l’éducation sexuelle des jeunes marocains. Le documentaire coproduit par Nabil Ayouch a, sans surprise, soulevé bien des questions sur ce qu’il reste du respect des traditions au Maroc. Hammad Kabbadj ne s’est pas fait prier pour réagir. Détails.

Temps de lecture: 2'
2M est vue par Hammad Kabbadj comme une chaîne «terroriste». /Ph. DR

C’est dans un post Facebook que Hammad Kabbadj ne lésine pas sur ses mots, frappant de plein fouet la chaîne et ses collaborateurs. Ce salafiste, connu entre autres pour avoir été écarté des dernières élections législatives par le ministère de l’Intérieur pour ses idées extrémistes se demande surtout : «Comment allons-nous contrer ces comportements afin de protéger notre jeunesse et notre société ?». Sa publication, titrée «Terrorisme de la chaîne 2M» attaque sans pincette la deuxième chaîne publique marocaine.

«Lorsque l’on voit que le ministère de l’Intérieur a procédé à l’arrestation de personnes ayant donné leur opinion sur les réseaux sociaux sur l’affaire de l’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie, l’on se demande comment aujourd’hui on peut se taire face à ces attaques aux valeurs de l’islam. Nous voyons qu’il n’y a aucune réaction de la part ni du ministère de l’Intérieur, ni de celui de la Justice et des libertés ou encore le département des Habous et des affaires islamiques», s’indigne-t-il. Et d’ajouter que «ceci était diffusé sur une chaîne publique et en prime-time».

Un tollé en réaction à la diffusion dimanche soir d’un programme documentaire évoquant l’éducation sexuelle chez les jeunes marocains. Le documentaire «Zawaje El Wakt», un focus de la série «Des Histoires et des Hommes» a été réalisé par Laila Merrakchi et n’est autre qu’une coproduction de 2M et Ali’N production, la boite de production de Nabil Ayouch.

«Contraire à nos moeurs et traditions»

Contacté par Yabiladi, le prédicateur persiste et signe : «2M est une chaîne terroriste». «Elle prône un terrorisme contre la sécurité spirituelle des Marocains», nous dit-il en poursuivant qu’«elle (la deuxième chaîne 2M, ndlr) encourage les jeunes aux comportements illégaux et contraires à nos mœurs et traditions». Des points qu’il ne cesse de mettre en avant notamment en insistant sur «la perversité des programmes que propose 2M et ses sympathisants, qui ne font qu’engendrer une zizanie de la société».

«Terrorisme psychologique», c’est le terme utilisé pour désigner les «attaques» de la chaîne d’après Hammad Kabbadj. Un blâme pour la chaîne d’Ain Sebaâ qui serait tenue pour seule responsable face à cela.

«Il y a une politique générale concernant l’éducation, les médias … Et cette politique est semblable à celle que prône 2M. Ce n’est que le prix de la très grande ouverture du Maroc dans le contexte de la mondialisation contemporaine.»

Et de conclure que «malheureusement, même si ce que je dis paraît illogique et inconstitutionnel, le ministère de la Communication subit des pressions de la part des directions». Un constat certes «anormal» mais qui reflète la réalité d’après notre interlocuteur. Ce climat d’irrespect de la Constitution contribue à diffuser donc ce genre de programmes d’après lui et à encourager la perversité de la société, poursuit-il.

Sur la page Facebook de l’émission, le documentaire «Zawaje El Wakt» a tout de même rassemblé 1 985 000 téléspectateurs et une part d'audience de 23.8%. Dans la même lignée, sur les réseaux sociaux, les avis restent partagés entre ceux qui s’indignent et ceux qui approuvent. Certains se posent la question sur les responsabilités de chacun : est-ce au ministère concerné de prendre des mesures ou aux chaînes de revoir leur grille ? Cette question reste pour l’heure en suspens.

A noter que Mustapha Khalfi et Bassima Hakkaoui, qui se sont succédés à la tête du ministère de la Communication, appartiennent tous les deux au PJD. Un parti qui avait accueilli Hammad Kabbadj à la veille du récent rendez-vous électoral.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com