Menu

Société Publié

France : Une mosquée à Sète perquisitionnée par la police

Temps de lecture: 1'
Une mosquée à Sète perquisitionnée par la police. / Ph. DR

Des soupçons de radicalisation pèsent sur une mosquée à Sète. Une perquisition y a été effectuée le 30 mars, menée par le service départemental du renseignement territorial de l’Hérault. Ce dernier a été assisté des policiers de la Sécurité publique du commissariat de Sète-Frontignan, écrit le site d’information e-Metropolitain. L’enquête est supervisée par le préfet de l’Hérault.

Les enquêteurs sont repartis avec un ordinateur et des documents, précise le quotidien régional Midi Libre. Le président de la mosquée ainsi que l’imam ont également été interrogés dans l’après-midi au commissariat.

Le lieu de culte a été perquisitionné suite à l’arrestation de Morad Bellalaoui, un Sétois qui fréquentait la mosquée et a été interpellé pour terrorisme. Ces derniers mois, cet homme avait fait plusieurs prêches dans cette mosquée.

Morad Bellalaoui est également considéré comme le prédicateur qui avait inflencé Malik Hammami, ce Sétois arrêté pour terrorisme mi février à Marseillan, précise la même source. Selon e-Metropolitain, les deux suspects étaient soupçonnés de planifier un attentat.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com