Menu

Sport Publié

Foot féminin : Leila Ouahabi, l’Espagnole d’origine marocaine au cœur du Barca

Leila Ouahabi est une passionnée de football depuis son plus jeune âge. Sa passion s’est transformée en métier. Dorénavant c’est un élément important de l’équipe féminine de Barcelone. El País lui a dédié un portrait. Détails.

Temps de lecture: 2'
Leila Ouahabi, l’Espagnole d’origine marocaine au cœur du Barca. / DR

Vingt-quatre ans et déjà une étoile montante du football féminin. Leila Ouahabi, Espagnole d’origine marocaine native de Mataró (province de Barcelone), n’oublie pas ses origines : «Je me considère comme étant issue de la deuxième, peut-être même de la troisième génération d’immigrés marocains installés en Espagne. J’ai vécu toute ma vie ici (en Espagne, ndlr) mais j’ai beaucoup voyagé au Maroc puisque mes proches et ma famille habitent à Tanger», confiait-elle à l’agence de presse turque Anadolu en 2015.

«Si j’étais restée au Maroc, ça aurait été difficile de jouer au football», fait-elle savoir à El País, qui lui a consacré un portrait. «Ma mère et mes frères aiment venir me voir jouer quand ils peuvent.» Et son père ? A cette question, la jeune femme préfère botter en touche.

Immergée dans le football depuis toute petite

Fascinée par le football dès son plus jeune âge, Leila Ouahabi demandait souvent à sa mère de lui acheter des ballons de foot plutôt que des poupées. «À sept ans, on m’a inscrit dans une équipe d’enfants dans une salle mixte», se souvient-elle. C’est son frère qui, avec ses amis, la conduisait à des matchs : «Je ne faisais qu’observer le jeu des joueurs. (…) À 9 ans, j’ai intégré l’équipe junior du club de Barcelone puis je suis devenue pro à l’âge de 18 ans.»

La footballeuse a un temps quitté l’équipe de Barcelone pour rejoindre celle de Valence. Dorénavant, elle est le latéral gauche de l’équipe barcelonaise et joue cette saison en Ligue des Champions. «Toutes les équipes sont très fortes. Les matchs sont très intenses et physiques», dit-elle dans un sourire franc et contagieux.

Le sourire, Leila Ouahabi peut l’avoir : elle est «la fille du moment» au Palais des sports de Barcelone», écrit El País. Pour la première fois dans son histoire, le club où joue Leila figure parmi les quatre meilleurs en Europe. «Nous sommes toutes optimistes et passionnées.»

Leila Ouahabi veut s’imposer en tant qu’arabe musulmane et représenter sa culture, d’après Anadolu. Elle n’hésite pas à montrer fièrement son tatouage sur le cou, caché derrière ses longs cheveux noirs. Ecrit en arabe, «il signifie ‘Leila’».

Ci-dessous, la footballeuse s'est démarquée avec son superbe but en finale de la Coupe Algarve le 8 mars contre le Canada. Une prouesse qui a permis à l’équipe espagnole de remporter le match.

Article modifié le 06.04.2017 à 13h24

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com