Menu

Sport Publié

Espagne : Journées de la diaspora africaine

Les journées de la diaspora africaine en Espagne commencent samedi 16 avril, à Oviedo, capitale de la communauté autonome des Asturies, au nord de l’Espagne. Objectif : évoquer les problèmes rencontrés par les Africains résidant dans la principauté. Des préoccupations concrètes bien éloignées du discours policé de l’ambassadeur du Maroc à Séville.

Temps de lecture: 2'
Prince Kennedy (à g.) /photo LNE

«3000 à 3500 Africains résident actuellement dans la Communauté autonome des Asturies», a indiqué Prince Kennedy, le président de l’association Communauté Africaine Résidant en Espagne (CARE), essentiellement active dans la Principauté des Asturies. Son association organise «les journées de la diaspora africaine en Espagne» à partir de samedi 16 avril, rapporte La Nueva Espana. La majorité des immigrants viennent d’une part du Maghreb, Maroc inclus, et d’autre part de la zone subsaharienne, du Sénégal et de la Guinée Equatoriale.

L’association explique que ce groupe de populations relève dans les Asturies les mêmes défis que dans le reste de l’Europe. Ces journées ont pour objectif de faire connaître la situation sociale, culturelle et politique de plus de 45 millions de personnes d’origine africaine qui vivent en Europe. «Les difficultés à accéder au marché du travail, seront souligné», note le président de l’association CARE.

Le discours policé tenu par l’ambassadeur du Maroc en Espagne, lors de la journée sur les opportunités d'investissement productif offertes par le Maroc, dans le domaine des énergies éoliennes organisée par la chambre de commerce et d’industrie d’Andalousie, le 14 avril, reste bien éloigné de ces réalités. Dans un entretien avec Mme Fuensanta Coves, la présidente du Parlement de la Communauté autonome d’Andalousie, rapporte la MAP, l’ambassadeur a mis en exergue la présence d'une communauté marocaine «importante et intégrée» dans cette communauté autonome.

En Catalogne, ce sentiment est nettement moins partagé par les locaux. 49,3% des Catalans estiment trop élevé le nombre d’immigrants présents dans leur région, selon l’étude «Perception par les Catalans de l'immigration 2010», du Centre étude opinion. Les étrangers résidant en Catalogne représentent 14,8% des habitants. Mi-septembre 2010, près de 230 000 Marocains résidaient en Catalogne.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com