Menu

Société   Publié

Le clip d’artistes bruxellois d'origine marocaine contre le harcèlement à l'école

Temps de lecture: 1'
Capture d'écran du clip «Yasmine», du groupe de rap Code Rouge en featuring avec la chanteuse Lidy Fa.

Trois artistes belges d’origine marocaine ont tourné un clip pour sensibiliser l’opinion public au harcèlement scolaire. A l’origine de «Yasmine», du nom de la vidéo, le groupe de rap bruxellois Code Rouge en featuring avec la chanteuse Lidy Fa. Tous les trois ont collaboré avec l’Institut Bischoffsheim de Bruxelles, un établissement d’enseignement secondaire.

La vidéo, mise en ligne le 16 mars sur YouTube, raconte histoire d’une jeune fille victime de harcèlement à l’école, comme c’est le cas d’un-e jeune sur trois en Belgique, indique Najib Chairi, du groupe Code Rouge, dans un communiqué parvenu à la rédaction.

De retour à la maison, le calvaire se prolonge sur les réseaux sociaux où une véritable folie collective s’empare de ses camarades. Des camarades qui, pour la grande majorité, ne semblent pourtant pas savoir pourquoi il faut la détester et se contentent juste de suivre le troupeau, poursuit le rappeur.

«Ce clip fait écho à des actualités trop fréquentes qui sont devenues un triste phénomène de notre époque. Comme le montre le clip vidéo, ces violences peuvent avoir de grave répercussion poussant certains à choisir des fins dramatiques.»

Un projet musical auquel s’ajoute le lancement du hashtag #BrisonsleSilence sur les réseaux sociaux, pour sensibiliser aux violences scolaires et au harcèlement à l’école. «Il est temps de briser le silence, afin que les personnes qui ont subi ce genre de maltraitances puissent témoigner de leur vécu», estime Najib Chairi.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com