Menu

Société Publié

Mineurs étrangers : Le président de Melilla veut que le Maroc «assume ses responsabilités»

Temps de lecture: 1'
Juan José Imbroda / DR

L'appel lancé par la présidence de Ceuta pour les mineurs étrangers a résonné jusqu'aux autorités de Melilla, rapporte le journal local El Faro de Ceuta. L'objectif est que les deux villes autonomes unissent leurs efforts pour obtenir davantage d'aides financières pour couvrir les dépenses liées à l'entretien des centres d'accueil pour les mineurs étrangers.

Le président de Melilla, Juan José Imbroda a toutefois insisté sur le fait que l'augmentation de l'enveloppe budgétaire destinée à ces structures n'est pas suffisante. Pour lui, le Maroc doit mettre la main à la pâte en accueillant ces mineurs afin qu'ils puissent vivre avec leurs familles ; le meilleur environnement au sein duquel ils puissent grandir, a-t-il argué.

Deux options se présentent donc aux autorités marocaines, d'après le responsable : «Accepter de recevoir ces mineurs ou les installer dans d'autres régions.»

Juan José Imbroda a fait savoir que les dépenses de Melilla pour l'accueil de ces jeunes migrants se chiffrent à 13 millions d'euros, dont deux millions seulement sont apportés par l'Espagne. Par conséquent, il a indiqué que des aides supplémentaires seraient réclamées auprès du gouvernement central, tant pour Melilla, où 600 mineurs étrangers sont enregistrés, que pour Ceuta, qui a à sa charge 200 jeunes migrants.

La solution la plus adéquate reste cependant que le Maroc «assume ses responsabilités» et prenne en charge ces migrants, a rappelé Juan José Imbroda.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com