Menu

Société Publié

Casablanca : Les musiciens de la Place des Nations unies sommés de remettre leurs instruments

Temps de lecture: 1'
Mercredi 8 mars, cinq musiciens de la Place des Nations unies ont été sommés par les autorités locales de leur remettre leurs instruments. / DR

Le wali de la région Casablanca-Settat, Khalid Safir, a-t-il interdit aux musiciens de la Place des Nations unies à Casablanca de se reproduire, comme l’indique aujourd’hui Al Massae, relayé par Le 360 ? Faux, rétorque Mohamed Fadel, chargé de la communication à la wilaya.

«Le wali n’a donné aucune instruction. Cette décision n’émane pas de la wilaya», assure-t-il. «Il s’agit d’une action du caïd de l’autorité locale dont dépend la Place, qui a été prise suite à des plaintes déposées par des riverains pour tapage nocturne. Ils causent des nuisances à autrui», explique le responsable.

Mercredi 8 mars, cinq musiciens de la Place des Nations unies ont été sommés par les autorités locales de leur remettre leurs instruments. Ils ont également été obligés de signer une décharge et de s’engager à ne plus s’y produire. «C’est un problème interne entre les autorités locales et ces personnes», soutient Mohamed Fadel.

Les motifs avancés laissent perplexe Mehdi Azdem, président de l’association Racines, pour le développement culturel au Maroc et en Afrique. «Ils performent depuis maintenant huit mois et ce n’est que maintenant que les autorités réagissent ?», s’interroge cet acteur culturel. «C’est un peu flou cette histoire de tapage nocturne.»

De même, la décharge qu’ils ont été contraints de signer est «problématique», selon Mehdi Azdem. «Ils ne touchaient pas à l’aspect sécuritaire», défend-t-il. Après avoir été interceptés sur cette place prisée du centre ville, les cinq artistes ont été conduits au commissariat, où ils auraient été retenus «entre deux et trois heures». «L’un a accepté de signer la décharge pour pouvoir récupérer ses instruments. C’est le deal qui a été conclu avec la police. Deux autres ont en revanche refusé. Pour l’heure, nous n’avons pas de nouvelles des deux derniers.»

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com