Menu

Article

Pays Basque : Faire appel à l’immigration

Face au vieillissement de la population, à la baisse de la population en âge de travailler, à la faiblesse du taux de natalité, le Conseil économique et social basque espagnol pense qu’il faudrait encourager davantage l’immigration. Une décision qui ferait bien des heureux de l’autre côté de la Méditerranée.

Publié
Juan María Otaegui
Temps de lecture: 2'

Le Pays Basque pourrait recourir à l'immigration. C'est l'une des conclusions de l'étude sur l'impact économique et social de l'évolution démographique de la Communauté autonome basque, rapporte le quotidien El Pais. Elle a été élaborée par le Conseil économique et social basque (CES) et présenté, lundi 11 avril, à Bilbao, par son président, Juan María Otaegui, et l'auteur du rapport, Antonio Corral. Ils ont rappelé que la réduction de la population en âge de travailler et le vieillissement ont un impact sur la viabilité de la Communauté autonome et requièrent une réponse «globale, concrète et transversale».

A l’horizon 2020, d’après le rapport, la population de plus de 64 ans aura augmenté de 22,7%, tandis que celle en âge de travailler (de 16 à 64 ans) aura diminué de 4%. De plus, le taux de natalité reste faible. Le CES voit dans l'immigration et le développement des politiques de promotion de la natalité un moyen d'inverser cette tendance. Il propose la mise en place d’une politique familiale qui détaille des «mesures effectives de conciliation de la vie personnelle, familiale et de travail».

Par ailleurs, la diminution de la population en âge de travailler nécessite de repenser les politiques d'emploi, ajoute le rapport. Dans ce sens, l'organisme recommande de développer des mesures qui promeuvent davantage l'intégration des jeunes et des personnes immigrantes sur le marché de travail.

Opportunité

Le Conseil économique et social encourage l’immigration au Pays basque, alors que le mois dernier, les Catalans se plaignaient de l’immigration, disant que celle-ci accentue la crise dans leur région. Des mesures comme la maitrise de la langue catalane pour obtenir un titre de séjour ont même été prises.

Si le rapport était acté par une politique publique réelle, l’occasion serait peut-être donnée aux ressortissants marocains résidants en Catalogne (plus de 200 000) qui n’arrivent pas «maitriser la langue locale» à migrer en terre basque (16 679 Marocains).

Faire appel à l’immigration
Auteur : MYRAGE747
Date : le 13 avril 2011 à 16h06
Faire appel à l'immigration pour faire les travaux penibles que personne ne veux faire.
Le Maroc doit trouver des solutions courageuses pour faire travailler ces jeunes
Auteur : LESFASSI
Date : le 13 avril 2011 à 12h10
J'ai écris cet article dans une autre rubrique et je trouve qu'il va bien ici aussi!!!
L’immigration est un sujet dont on parle souvent à l’étranger. À cause de leur histoire de colonisation jadis et de la misère qui ravage les pays du Maghreb aujourd’hui, plusieurs immigrés ont quitté leur pays natal pour l’étranger pour avoir la chance de créer une nouvelle vie.
Mais, ce n'est pas si simple pour les immigrés. Souvent ils ne sont pas traités comme des vrais citoyens. En outre, il y a les problèmes du racisme envers les immigrés.
En 2011, le Maroc se doit de trouver des solutions concrètes aux jeunes diplômés et à la population pauvre.
Ne nous pouvons pas s’appuyer que sur l’immigration pour avoir du devis !
Ne nous pouvons pas non plus éloigner nos jeunes diplômés à l’étranger pour chercher du travail et pour laisser les postes clés qu’a soit disant l’élite et sa progéniture.
Aussi il y a les problèmes comme le coût d’éloigner nos jeunes diplômés.
Savez vous que le Maroc à besoin de ces médecins, ces ingénieurs et techniciens, bref de tous les Marocains pour accompagner le développement de notre pays.
Savez-vous aussi que le monde occidental cherche à renouveler sa population pour la rajeunir alors que le Maroc cherche à inverser la pyramide et le devis
La politique d’éloigner nos jeunes pour éloigner les problèmes, n’est plus une sauces à faire avaler aux Marocains, je dis à nos dirigeants qu’il est temps de trouver d’autres solutions.
Dernière modification le 13/04/2011 12:14
pourquoi?
Auteur : sakki
Date : le 12 avril 2011 à 22h47
pourquoi espérer et attendre des autres du travail?
pourquoi espérer et toujours attendre que d'autre nation ne donne à manger?
pourquoi toujours attendre et espérer venir chez eux pour leur demander la charité qui est devenu du travail?
et enfin des compte on les traite de tous les mots c'est le comble de l'indécence non? le comble de la fierté non?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com