Menu

Société Publié

Casablanca : Les premières sanctions à l'encontre des taxis contrevenants tombent

Temps de lecture: 1'
L'arrêté préfectoral est entré en vigueur il y a deux semaines. / DR

Les premières sanctions à l'encontre des chauffeurs de taxis contrevenants tombent, comme le rapporte le quotidien La Vie éco. L'arrêté préfectoral, entré en vigueur il y a tout juste deux semaines, a pour but de «structurer le transport par taxis dans la régions Casablanca-Settat».

Les directives ont été données par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) aux agents de la circulation afin de sanctionner les professionnels du secteur en infraction à travers un retrait temporaire du permis de conduire ou le dépôt du taxi à la fourrière. Ces pénalités ont déjà été appliquées à une centaine de chauffeurs.

«La grande partie des contrevenants sont des chauffeurs de taxis de première catégorie (grands taxis) qui ne respectent pas les points de départ et les trajets sur lesquels ils doivent opérer», confie à La Vie éco une source autorisée au sein de la wilaya de Casablanca.

Pour le reste, ce sont les taxis qui refusent un client ou impose un itinéraire de leur choix. La profession, qui se sent persécutée, proteste contre ces décisions avec le soutien des syndicats, notamment. «Les professionnels menacent même d’organiser une grève générale et ouverte jusqu’à ce que les dispositions de l’arrêté soient modifiées», confirme cette même source.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com