Menu

Sciences Publié

Les découvertes paléontologiques au Maroc datent principalement du Mésozoïque

Temps de lecture: 1'
Les découvertes paléontologiques au Maroc datent principalement du Mésozoïque. / Ph. Capture d'écran PaleobioDb.org

Suite à l'affaire du squelette du plésiosaure, beaucoup ont découvert un aperçu des richesses paléontologiques du Maroc. Un nouvel outil cartographique pourrait donner plus d'informations sur l'importance de ce patrimoine fossile au sein du royaume.

PaleobioDb.org a réussi à recenser 61 696 références de fossiles de la littérature scientifique. Tout cela représenté dans une cartographie impressionnante de plus de 184 000 collections, ce qui équivaut à un total de 1,3 million de fossiles, informe Sciences et Avenir. La carte interactive révèle que les découvertes paléontologiques au Maroc datent principalement du Mésozoïque et d’autres moins importantes en nombre datant de l’ère du Paléozoïque.

Le Mésozoïque (ère des reptiles), plus connue comme étant l’ère où ont apparu les dinosaures et les mammifères, elle s’étend entre -252,2 millions d’années à -66 millions d’années. Trois périodes se distinguent au sein du Mésozoïque :

- Le Trias qui a eu lieu entre -252,17 et -201,3 millions d’années.

- Le Jurassique, période de développement des dinosaures, qui s’étendait entre -201,2 et -145 millions d’années.

- Le Crétacé qui se déroulait entre -145 et -66 millions d’années. Cette intervalle correspond à la disparition des dinosaures.

L’ère du Paléozoïque précède le Mésozoïque, cette période était connue sous l’appellation ère primaire (ou ère des poissons). Elle s’étendait de -541 à -252,2 millions d’années.

Les découvertes paléontologiques au Maroc datent principalement du Mésozoïque. / Ph. Capture d'écran PaleobioDb.org

«Chaque fossile recensé par une publication scientifique est soigneusement consigné par un point sur la carte. À chaque couleur de point correspond une période géologique», précise la revue scientifique.

Le projet a été financé par une bourse de la National Science Foundation américaine, «un noyau dur de chercheurs en géologie et paléontologie et de développeurs informatiques, ainsi que sur une très large communauté scientifique», écrit la même source.

400 chercheurs issus de 130 institutions et 24 pays différents ont participé à rassembler cette quantité impressionnante de données.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com