Menu

Politique Publié

«Retrait de la Zambie de sa reconnaissance de la "RASD"» : Lusaka dément les déclarations de Kalaba à la MAP

Les responsables et les médias officiels marocains doivent-ils désormais se méfier des déclarations du ministre zambien des Affaires étrangères ? Pour la deuxième fois, en l’espace de sept mois, Harry Kalaba les a induits en erreur en annonçant que son pays a retiré sa reconnaissance de la «RASD». Ce qui est, d’ailleurs, faux.

Temps de lecture: 2'
Harry Kabala, ministre zambien des Affaires étrangères. / Ph. DR

Sur la question du Sahara occidental, sommes-nous en face d’un nouveau rétropédalage de la Zambie ? Le samedi 25 février, une dépêche de la MAP annonçait que Lusaka a retiré sa reconnaissance de la «RASD». Une nouvelle qui s’appuie uniquement sur des «propos» attribués au ministre zambien des Affaires étrangères, Harry Kalaba. «Je réitère ma déclaration faite à Rabat le 9 juillet 2016», rapporte l’agence de presse marocaine.

Or, et contrairement à son habitude dans ce genre de situations, le département de Salaheddine Mezouar s’est muré dans le silence. Il n’a rendu public aucun communiqué sur cette question. Est-ce là une manière pour le ministère de prendre ses distances avec une sortie médiatique d’un homme qui change vite de position ?

Une autre initiative personnelle de Kalaba

Pour avoir des éclaircissements sur le sujet de la part d’une source officielle en Zambie digne de foi, un journalite de Yabiladi a contacté ce matin le ministère zambien des Affaires étrangères. «Nous n'avons jamais dit que la Zambie retire sa reconnaissance du la RASD. Ce n'est pas vrai. Il n'y a pas donc de retrait de la reconnaissance comme vous dites. Je vous invite à consulter notre communiqué à l'issue de la visite du roi du Maroc», nous déclare une responsable au département de Kalaba.

La même position a été ensuite communiquée à des médias locaux et internationaux. Autant d’indicateurs qui privilégient la piste de l’initiative personnelle du chef de la diplomatie, Harray Kalaba et qui n’engagent nullement le gouvernement zambien.

Pour mémoire, le 9 juillet dernier, le même Harry Kalaba, en visite officielle à Rabat, avait annoncé à l’occasion d’un point de presse avec Nacer Bourita, le retrait de son pays de la reconnaissance de la «RASD»». Six mois plus tard, Lusaka avait déroulé le tapis rouge au chef du Polisario. A l’issue d’une visite de trois jours, le président Edgar Lungu avait assuré son hôte de l’appui de son gouvernement au mouvement séparatiste.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate