Menu

Article

Les manifestations continuent au Maroc, les Jeunes du 20 bientôt entendus sur la réforme constitutionnelle ?

Les manifestations se poursuivent au Maroc. Des milliers de personnes sont encore descendues ce week-end dans les rues de certaines villes du royaume pour exiger des réformes politiques et sociales. Le Mouvement des jeunes du 20 février, toujours à l’origine de ces manifestations, a été approché par le Commission consultative sur les réformes constitutionnelles pour une rencontre «informelle».

Publié
Photo: AFP
Temps de lecture: 2'

Les jeunes du Mouvement du 20 février ne baissent pas la garde. Ils étaient encore à l’œuvre ce week-end en faisant sortir des milliers de manifestants dans quelques régions du Maroc. En plus de Casablanca, des protestataires ont battu le macadam à Marrakech, Oujda, ainsi qu’à Salé et à Settat, où un sit-in a réuni environ 300 personnes selon la MAP.

Abrogation de l’article 19

Dans la capitale économique, ils étaient entre 2500 (selon la police) et 10 000 (selon les organisateurs) à scander divers slogans exigeant des réformes politiques profondes. Les mêmes slogans qui reviennent depuis le 20 février, lors de la première journée de manifestations qu’a connu le Maroc depuis le début des révoltes dans le monde arabe : «Le peuple demande le changement», «non à la corruption, clientélisme et favoritisme», «dignité, liberté et justice sociale» ou encore «démission du gouvernement et dissolution du parlement».

Mais, les consultations en cours pour les réformes constitutionnelles se sont également invitées sur les pancartes et banderoles des manifestants. Certains laissaient entendre des «nous voulons un Maroc nouveau et une nouvelle constitution», alors que d’autres critiquaient et demandaient l’abrogation de l’article 19 de la constitution. Ce dernier confère au roi son statut religieux d’  «Amir Al Mouminine» (Commandeur des croyants).

Manifestation à Casablanca, dimanche 3 avril 2011

Rencontre «informelle» avec la Commission de Menouni

Leurs revendications, les jeunes du 20 février auront bientôt l’occasion de les répéter devant les membres de la Commission consultative de révision de la constitution. En effet, celle-ci commence déjà à préparer le terrain pour une prochaine rencontre «informelle» avec le Mouvement, nous confie un de ses jeunes membres, qui souhaite garder l’anonymat. Ce membre reconnait pourtant déjà que la tâche ne risque pas d’être facile, vu le manque de convergence actuelle sur cette question au niveau du Mouvement.

Divers slogans scandés à Casablanca (3 avril 2011)

La MAP et le nombre des manifestants

L’agence officielle accorde de plus en plus d’intérêt aux différentes manifestations organisées dans le royaume. Comme celles qui ont eu lieu ce week-end. Les divers slogans étaient bel et bien rapportés par les dépêches de la MAP. Seulement, cette fois, l’agence est restée très silencieuse sur le nombre des manifestants.

Chose surprenante : la MAP ne donne aucun chiffre sur les manifestants ni à Casablanca, ni à Marrakech ou à Oujda. Contrairement au début des manifestations où la MAP compressait au maximum les chiffres sur les nombres des protestataires, ce pour quoi l'agence a été beaucoup critiquée. Réagit-elle aujourd'hui indirectement à ces critiques ? Une conséquence de la levée de boucliers de ses journalistes qui réclament un changement de la ligne éditoriale de l’agence ?

Soulagement
Auteur : NEZHKAM
Date : le 12 avril 2011 à 09h04
Pour se soulager on se compare avec les plus mauvais. L´Arabie Saoudite est l´origine du Mal pour tous les musulmans. D´ailleurs ils sont prés á acceuilir tous les dictateurs de ce monde. Ben Ali. Mubarak aurait pu avoir sa ville ds le voisinage.
Qaddafi n´est pas le bien venu et ceci pour un conflit personnel avec le vieux roi d´Arabie.
Choisir entre les deux c´est comme choisir entre le sida et le cancer.
peuple marocain est trop soumis et passif
Auteur : metin99
Date : le 12 avril 2011 à 00h39
au roi.

alors que 90% population est pauvre et survivent grace à l'aide de leur proches en europe, ils ne bougent pas.

tellement ils sont déséspéré que ils ont perdu tout espoir, ils n'ont plus aucune reaction.





incomparable
Auteur : noman
Date : le 11 avril 2011 à 14h46
le maroc a 50 ans d avance en matiere de liberte et droit de l homme sur l arabie saoudite amie malgre tout. seul les richesses petroliferes font la difference.
le maroc et l'arabie seoudite imcomparable
Auteur : simojaz604
Date : le 08 avril 2011 à 22h44
une grande difference entre le maroc et l'arabie seoudite, j'ai vecu cinq ans en arabie, et je sais de quoi je parle, il existe un pacte entre la monarchie et les wahabistes(l'organisation qui s'occupe de l'autorité religieuse),le roi gouverne aidé par les princes et quelque nobles du pays(les ministres) , le pays est divisé en sorte de provinces appelées imarats , gouvernées elles meme par des petits princes , etc.....la police religieuse (sans pitié) avec l'appui de la police ordinaire surveille le bon deroulement des principes de l'islam, (fermeture obligatoire des commerces pendant l'heure de la priere...moraliser les gens pour aller prier,,le foulard...etc) , il n'existe pas d'autres institutions en dehors que celles que j'ai cité,,,, le maroc a coté de tout ça est la creme de la liberté,,,,,,
la dictature en arabie seoudite est speciale
Auteur : simojaz604
Date : le 08 avril 2011 à 22h20
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com