En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié Le 17/02/2017 à 18h50

Gouvernement : L’USFP tient au ministère des Affaires africaines

Driss Lachgar, Premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) en compagnie d'Abdelilah Benkirane. / Ph. LeDesk

Faisant fi des déclarations d’Abdelilah Benkirane l’écartant du tour de table du prochain gouvernement, l’USFP ne compte pas baisser les armes. La formation de Driss Lachagr qui lorgne le ministère des Affaires africaines a organisé, les 16 et 17 février au siège de la Chambre des représentants, un colloque sous le thème «coopération et enjeux de la sécurité et du développement en Afrique de l’Ouest».

Plusieurs partis socialistes de la CEDEAO, notamment du Sénégal, du Bénin, du Mali, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Togo, du Cap-Vert et du Burkina Faso, ont répondu présent à l’invitation du groupe des députés du parti de la Rose.

Le colloque a été surtout l’occasion pour Driss Lachagr de présenter, aux médias et à l’opinion publique, le candidat qu’il propose à la tête du département des Affaires africaines. Il s’agit de Mohamed Benabdelkader, un ancien chef de cabinet de Mohamed El Yazghi. D’ailleurs, ce candidat était aussi membre de la délégation marocaine, conduite par Nabila Mounib en automne 2016 et qui s’était déplacée en Suède pour convaincre les responsables de Stockholm de ne pas reconnaitre la «RASD».

Au début du règne de feu le roi Hassan II, le gouvernement comptait un ministère chargé des Affaires africaines. Un département dirigé par Abdelkrim El Khatib.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com