Menu

Société Publié

France : Adil Rami réagit à l'affaire Théo et les conclusions de l'IGPN

Temps de lecture: 1'
Adil Rami a réagi à l'affaire Théo. / DR

L'hypothèse selon laquelle le policier d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) mis en examen pour viol sur le jeune Théo aurait agi accidentellement, Adil Rami n'y croit pas une seconde, rapporte l'AFP. Plus encore, il dénonce vertement cette piste : «Ils nous pissent dessus sans même nous faire croire que c'est la pluie», a réagi sur Twitter l'international franco-marocain à un article de 20 minutes intitulé «La police des polices privilégie la thèse accidentelle à celle du viol délibéré de Théo».

Dans ses premières conclusions, l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) - la police des polices - avait retenu «le caractère non intentionnel» du geste du policier. Alors que Théo, actuellement hospitalisé, a au contraire affirmé que l'agent des forces de l'ordre avait «enfoncé volontairement» sa matraque «dans les fesses» vendredi dernier, lors d'une arrestation violente à Aulnay-sous-Bois, l'avocat du fonctionnaire de 27 ans a plaidé le geste «involontaire».

Hormis Adil Rami, le jeune homme a reçu le soutien de plusieurs footballeurs, notamment Moussa Sissoko (Tottenham), lui aussi issu d'Aulnay-sous-Bois, Geoffrey Kondogbia (Inter Milan) et Riyad Mahrez, l'attaquant de l'équipe d'Algérie originaire de la banlieue parisienne. Le club italien de l'Inter a également souhaité l'inviter à venir voir un match à San Siro. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com