Menu

Société Publié

Deux Canadiennes d'origine marocaine bloquées à la douane des Etats-Unis

Temps de lecture: 1'
La dernière interpellation de cette mère de famille lors de son passage à la frontière remonte à 2001, peu après les attentats du 11 septembre. / Ph. Capture d'écran TVA Nouvelles

Deux Canado-marocaines qui se rendaient aux Etats-Unis ont été refoulées à la frontière après un long interrogatoire qui a duré quatre heures, rapporte le site d’information canadien TVA Nouvelles. L'une d'elle, Fadwa Alaoui, n’a pas pu se rendre à Burlington (Etat du Vermont) pour faire son shopping rituel accompagnée de sa sœur.

La dernière interpellation de cette mère de famille lors de son passage à la frontière remonte à 2001, peu après les attentats du 11 septembre. Elle était pourtant parvenue à rejoindre les Etats-Unis pour visiter sa famille. Le cauchemar, qui s’est renouvelé cette fois-ci au poste frontalier, n’a pas débouché sur la même issue. Les douaniers américains les ont interrogées chacune séparément après avoir réquisitionné leurs téléphones portables.

Fadwa Alaoui raconte qu’elle aurait même été questionnée sur la politique de Donald Trump. Les douaniers lui ont également demandé si elle connaissait les victimes des attentats à la mosquée de Québec. «Dans mon cellulaire, ils ont découvert un message qui indiquait que j'avais fait un don pour les familles des victimes», raconte-t-elle.

Une approche discriminatoire qui s’est conclue par le refus de leur passage. «Vous ne pouvez pas rentrer, m'ont-ils dit, parce que vous avez des vidéos et choses contre nous. J'ai dit pardon? Ils nous ont fait signer un formulaire, ils ont pris nos empreintes ainsi que nos photos.», explique-t-elle, aberrée.

TVA Nouvelles, qui a requis l’avis du ministère de la Sécurité publique, explique qu’il existe des recours pour ceux qui estiment avoir été refoulés à tort. Ce qui ne rassure pas la citoyenne qui s’inquiète de voir son droit à visiter sa famille transgressé.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com