Menu

Société Publié

Pays-Bas : Badr Hari condamné à six mois de prison ferme

Temps de lecture: 1'
Badr Hari lors de son combat contre Rico Verhoeven. / Ph. Algemeen Dagblad

La Cour suprême de La Haye a condamné ce mardi le kickboxer maroco-hollandais Badr Hari à six mois de prison ferme après l’appel déposé par l’accusé suite à un précédent jugement de la cour d’appel. Le verdict de la Cour suprême est irrévocable et définitif, indique le quotidien hollandais Algemeen Dagblad.

Selon l'avocat de Badr Hari, Bénédicte Ficq, le Maroco-hollandais, actuellement au Maroc, purgera sa peine «le plus tôt possible». Il a été condamné en appel en octobre 2015 à deux ans de prison, dont dix mois de probation en plus d’une amende de 45 000 euros.

En 2012, Koen Everink, un homme d’affaire hollandais, affirmait avoir été passé à tabac par le kickboxeur d’origine marocaine lors d’une soirée à Amsterdam. Les faits se seraient déroulés lors d’une «White Party Sensation», évènement musical qui a lieu chaque premier samedi de juillet au stade de l’Amsterdam Arena. Suite à une bagarre, l’homme d’affaire, retrouvé mort en mars 2016, avait porté plainte contre le Maroco-hollandais.

Dans le cadre de cette affaire, Badr Hari avait été condamné par le tribunal d’Amsterdam à un an et demi de prison, avant que le champion choisisse de faire appel à ce jugement et se rende ensuite à la cour de cassation.

Selon le média hollandais, cette peine aura probablement un impact sur les prochains matchs de Badr Hari, notamment son match revanche avec Rico Verhoeven, prévu en mai ou juin de cette année.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com