Menu

Société Publié

Casablanca : L'épouse de Naama Asfari de nouveau refoulée du Maroc

Temps de lecture: 1'
Claude Mangin Asfari a été de nouveau refoulée à l’aéroport Mohammed V de Casablanca. / DR

Claude Mangin Asfari fait encore une fois l’objet d’une expulsion par les autorités marocaines. L’épouse de l’activiste sahraoui Naama Asfari a été refoulée à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, a-t-elle expliqué à l’agence de presse espagnole EFE, peu avant d’être contrainte d’embarquer dans un avion à destination de Genève.

La ressortissante française est arrivée hier en provenance de cette même ville. Elle souhaitait rendre visite à son époux, actuellement incarcéré avec une vingtaine d’indépendantistes sahraouis à la prison d’Oukacha, dans la capitale économique, en attendant la réouverture du procès de l’affaire Gdim Izik devant une juridiction civile.

Dès son arrivée, les autorités lui ont notifié qu’elle était sous le coup d’une «interdiction de séjour» au Maroc, manifestement en vigueur depuis le 19 octobre 2016, date de sa précédente expulsion du territoire marocain. Claude Mangin Asfari a toutefois refusé d’embarquer dans l’avion, faisant savoir qu’elle préférait s’en retourner auprès de l’ambassade de France au Maroc.

L’épouse du militant a finalement passé la nuit dans la zone d’embarquement de l’aéroport. L’intervention des fonctionnaires de l’ambassade de France s’est révélée infructueuse, précise EFE. Ce matin, «une vingtaine» de policiers, selon ses termes, lui  ont indiqué qu’elle devait embarquer à bord du premier avion à destination de Genève.

La chancellerie n’a pas souhaité commenté l’expulsion de la ressortissante. «Nous avons été avertis de sa présence» à l’aéroport, a simplement commenté un représentant de la délégation diplomatique.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com