Menu

Politique Publié

Le Maroc reste partiellement libre dans une région MENA la moins démocratique du monde

Dans son rapport annuel, «la liberté dans le monde en 2017», Freedom House a classé le Maroc parmi les pays «partiellement libres» après avoir obtenu un score de 41 points sur cent. Le Royaume est donc 142ème au niveau mondial et troisième au niveau du monde arabe, derrière la Tunisie et le Liban.

Temps de lecture: 2'
Le Maroc troisième au monde arabe en terme de liberté. / Ph. Freedom House

L’ONG américaine Freedom House, siégeant à Washington D.C. étudie l'étendue de la démocratie dans le monde, la liberté politique et les droits de l’Homme. Son rapport annuel sur l’état de la liberté dans le monde en 2017, publié hier, inclue 210 pays, où le Maroc occupe la 142ème place, avec une évaluation identique à celle de l’année dernière, soit 41/100.

Les deux indicateurs sur lesquels s’appuie ce rapport sont les libertés politiques où le Royaume a obtenu 5/7 ainsi les libertés civiles 4/7. (la note la plus basse étant la plus libre pour ces indicateurs)

La région MENA la moins démocratique au monde

Dans le monde arabe, le Maroc fait meilleure figure en se retrouvant derrière la Tunisie, seul pays dans la case des pays libres avec un score de 78/100 et le Liban qui est partiellement libre selon Freedom House, avec un score de 44/100. Derrière le Maroc, arrivent la Jordanie (37/100) et le Koweït (36/100), partageant le même statut alors que le reste des pays arabes sont relégués à la case des «pays non libres» à l'instar de l'Algérie (35/100).

Le rapport ne s’arrête pas là et fait part de la situation catastrophique des Etats d’Afrique du Nord et du Moyen Orient qui ont obtenu les pires évaluations démocratiques, l’année précédente, en comparaison avec d’autres régions du monde. Une situation qui revient aux régimes autocrates répandus dans la région MENA, selon l’ONG américaine, ainsi qu’aux conflits armés et les actes de violence.

Globalement, le rapport de cette année intitulé «Populistes et Autocrates : la double menace pour la démocratie mondiale», affiche un recul universel au niveau des indicateurs démocratiques pour la onzième année consécutive. Freedom House explique le repli de la démocratie par la montée des nationalistes et populistes dans les pays connus pour leur régime démocratique ainsi que les violations des régimes autoritaires et les dépassements se produisant dans l'impunité dans les zones de guerre.

En tête des pays les plus libres se trouvent la Finlande, suivie de la Norvège, la Suède puis le Canada, alors que la Syrie, l’Erythrée et la Corée du Nord closent le classement.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate