En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Sciences Publié

A quoi ressemblait l'arc de Gibraltar il y a neuf millions d'années ?

Une équipe de chercheurs espagnols a retracé le visage de l’arc de Gibraltar il y a neuf millions d’années. Cette zone géographique n’a pas toujours été telle qu’on la connaît aujourd’hui. Détails.

lmage de satellite de l'arc de Gibraltar. / Ph. NASA

C’est l’une des plus vieilles contingences géographiques du monde : celle de l’arc de Gibraltar, survenue il y a 21 millions d’années, enclavée entre le sud de l’Espagne et le nord de l’Afrique, près du Rif marocain. Cet «accident géologique», tel que l’écrivait El Pais en octobre 2016, est des plus incongrus ; il possède la courbure la plus étroite au monde.

Comme la Terre, il est en constante évolution, fait remarquer le quotidien espagnol. Sa forme telle qu’on la connaît à l’heure actuelle n’a pas toujours été ainsi. L’ouverture de la Méditerranée occidentale en tant que telle s’est opérée il y a 26 millions d’années ; sa forme actuelle, 15 millions. Aujourd’hui encore, géologues et géophysiciens se disputent l’origine des mécanismes de la formation de cette cordillère arquée.

Un changement radical dans l’architecture de l’arc de Gibraltar

Cette fois-ci, ce sont des scientifiques andalous de l’Université de Grenade (UGR) qui se sont attelés à retracer l’ossature de l’arc de Gibraltar telle qu’elle était il y a neuf millions d’années, selon le site d’informations scientifiques Phys.org. D’après leurs travaux, publiés dans la revue Tectonophysics, d’énormes blocs de terre d’environ 300 kilomètres de long et 150 kilomètres de large ont pivoté dans le sens des aiguilles d’une montre, comme c’est le cas des cordillères Bétiques (une chaîne montagneuse qui s’étend au sud de la péninsule ibérique) ; puis dans le sens inverse des aiguilles d’une montre - une rotation qu’illustre bien le Rif.

De ces mouvements ont accouché un changement radical dans l’architecture de l’arc de Gibraltar de par la vitesse à laquelle ils se sont produits : six degrés en un million d’années. Au total, le relief Bétique occidental a poussé de 53 degrés. «Un chiffre cohérent avec l’ouverture du détroit de Gibraltar il y a cinq millions d’années», commente Phys.org.

«Ce travail (…) est le premier dans le monde à montrer à la fois l'homogénéité des rotations des blocs et la vitesse de rotation de l’arc de Gibraltar. Il concilie beaucoup de données apparemment contradictoires, en particulier celles en relation avec les marqueurs cinématiques des mouvements et les grandes structures géologiques, comme les systèmes de failles d’il y a 9 millions d'années», explique Ana Crespo-Blanc, professeure au département de géodynamique de l’UGR, principale auteure de l’étude.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com