Menu

Politique Publié

Le Tchadien Moussa Faki succède à Mme Zuma à la tête de la Commission de l’Union africaine

Temps de lecture: 1'
Le Tchadien Moussa Faki succède à Mme Zuma à la tête de la Commission de l’Union africaine / DR

Le Sénégalais Abdoulay Bathily n’a pu accéder à la présidence de la Commission de l’Union africaine. Le candidat favori du royaume a été éliminé dès le premier tour. Le successeur de la Sud-africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, est le ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat.  

Petite consolation pour le Maroc, le chef de la diplomatie kényane Mme Amina Mohamed, fortement soutenue par les pays anglophones et l’Algérie, a également échoué. Un revers à la fois pour son pays, qui s’oppose à l’adhésion du Maroc à l’Union, mais aussi pour Alger. Pour s’assurer les faveurs du voisin de l’Est, la ministre n’a pas hésité à se transformer en avocate des thèses du Polisario sur le continent. Elle s’était même déplacée, vêtue de l'habit traditionnel des femmes sahraouies, dans les camps de Tindouf.

L’élection de Moussa Faki Mahmat à la tête de la présidence de la Commission de l’Union africaine confirme, si besoin est, l’influence du Tchad en Afrique. L’armée d’Idriss Déby est en effet le fer de lance de la lutte contre le groupe Boko Haram en Afrique centrale, l’antenne de Daesh sur le continent. Les soldats tchadiens sont présents au Niger, au Cameroun et au Nigéria.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate