Menu

Politique Publié

Sommet de l’UA : Alpha Condé, proche du Maroc, élu président de l’Union africaine

Temps de lecture: 1'
Le roi Mohammed VI en compagnie du chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé. / Ph. Vision Guinée

Les premières heures du 28ème sommet de l’Union africaine apportent une bonne nouvelle pour le Maroc. Le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, grand ami du royaume, vient de prendre les commandes de la présidence tournante de l’organisation continentale pendant une année. Alpha Condé, seul candidat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), succède ainsi au Tchadien Driss Déby.

Dimanche soir, à l’issue de la réception royale donnée par le roi Mohammed VI à Addis-Abeba en l’honneur des chefs de délégations africaines, le président guinéen a eu des entretiens avec le souverain.

La désignation de Condé à ce poste n’a pas échappé à la guerre d’influence que se livre le Maroc et l’Algérie en Afrique. Le voisin de l’Est, qui n’apprécie guère la proximité affichée du président guinéen avec le Maroc, avait tenté vainement de convaincre le chef d’Etat du Niger, Mahamadou Issoufou, de se porter candidat à la présidence de l’Union africaine et du coup briser l’unité de la CEDAO. Issoufou était, hier soir, parmi les présidents ayant pris part à la réception royale.   

Pour mémoire, ce groupe régional avait entériné la candidature d’Alpha Condé à l’issue des travaux de sa 50e session tenue en décembre à Abuja au Nigéria.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate