Menu

Sport Publié

Aziz Ben Askar se remémore la passion du public marocain pour le Mountakhab

Temps de lecture: 1'
«A chaque fois qu’il y avait l’hymne, j’avais les larmes aux yeux parce que je pensais à ces gens», dixit Aziz Ben Askar. / DR

L’heure est aux souvenirs pour Aziz Ben Askar. Sur le plateau de l’émission «Le Vestiaire» de SFR Sport 1, le footballeur international marocain témoigne avec émotion des sacrifices financiers de certains supporters pour venir supporter leur équipe nationale.

«A chaque fois qu’il y avait l’hymne, j’avais les larmes aux yeux parce que je pensais à ces gens. Je pensais que j’aurais pu être à la place de ces gens. C’est la précarité quand même. Faut savoir que là-bas les gens quand ils viennent au stade, ils vont emprunter de l’argent pour venir. (…) Quant tu vois justement cette déception quand tu perds, quant tu comprends un peu le contexte dans lequel c’est, tu ne peux que respecter», raconte Aziz Ben Askar.

Plus loin, le joueur évoque également la ferveur des Marocains au stade Mohammed V de Casablanca : «A l’époque de l’après Zaki (Badou, ndlr) avec Mohamed Fakhir, on ne jouait plus à Casa. On ne pouvait plus jouer à Casa parce qu’avant que tu arrives au stade, ils ont la tête contre la vitre et dans leurs regards, t’as compris que si tu gagnes pas, tu sors pas», plaisante Aziz Ben Askar.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com