Menu

Sport Publié

CAN 2017 : Hervé Renard fait taire les mauvaises langues

Temps de lecture: 1'
Hervé Renard a reconnu le mérite de l'équipe ivoirienne et de son sélectionneur lors d'une conférence de presse. / DR

Le franc-parler du sélectionneur français a surpris pendant la conférence de presse qui a suivi la victoire du Maroc face à la Côte d’Ivoire. Hervé Renard n’a pas apprécié la question d’un journaliste qui demandait à son homologue Michel Dussuyer, entraîneur de la Côte d’Ivoire, s’il allait démissionner, rapporte l’Equipe. Les Eléphants, champions en titre se sont retrouvés hors compétition et ne pourront pas jouer les quarts de finale.

Cette défaite n’autorise personne à juger du mérite d’un entraîneur, a expliqué le technicien français : «Si vous le me permettez, je crois être très bien placé pour parler, quand on vient dans une salle comme ça, ce n'est pas un tribunal.» L’ancien coach de Lille a rappelé des incidents semblables survenus au cours de sa carrière, notamment lorsqu’il entraînait la Côte d’Ivoire en 2015 et la Zambie en 2013.

«Il y a des gens qui m'ont dit que j'étais un entraîneur indigne d'entraîner la Côte d'Ivoire. Le problème c'est que trois semaines après, les mêmes gens dansaient sur les tables. Il faut arrêter de retourner votre veste à chaque fois.»

«Dans le foot, il faut du temps. Cette nouvelle génération ivoirienne en a besoin et elle gagnera de nouveau. Je peux vous l'assurer», a-t-il poursuivi, faisant l’éloge de la sélection ivoirienne. Hervé Renard n’a pas non plus nié les défis que ses joueurs devront affronter : «C'est une nouvelle compétition qui commence avec des matches couperets, qui vont ressembler à celui-ci, où il faut un mental de gagneur. Il y a des équipes supérieures à nous en Coupe d'Afrique, mais quand elles seront en face de nous, il faudra qu'elles le prouvent. Espérons que la bonne étoile va continuer (à veiller sur moi).»

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com