Menu

Politique Publié

Rencontre Benkirane-El Himma : Un tête-à-tête à l'insu des membres du PJD ?

Plusieurs médias rapportent depuis lundi soir une rencontre qui se serait déroulée entre le chef du gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane et le conseiller et ami du roi, Fouad Ali El Himma. Fait réel ou simple intox ? Détails.

Temps de lecture: 2'
Abdelilah Benkirane et Fouad Ali El Himma. / Ph. Le Desk

Fouad Ali El Himma s’est-il rendu chez Abdelilah Benkirane pour lui transmettre un message royal concernant le prochain gouvernement ? La question a été soulevée depuis que l’information circule, initialement par le média arabophone Al3omk, proche du Parti de la justice et du développement (PJD).

Citant des sources proches du chef du gouvernement désigné, la publication a indiqué hier que le conseiller royal s’était rendu au domicile d’Abdelilah Benkirane. Fouad Ali El Himma aurait affirmé au patron de la formation islamiste que «le roi ne souhaite pas le voir démissionner» et qu’il doit «être patient dans sa mission de former un nouveau gouvernement». Une invitation à poursuivre les tractations lancées depuis plus de 100 jours, au point mort depuis plusieurs semaines. Depuis, plusieurs autres médias ont repris en chœur l’information.

Cette rencontre a-t-elle vraiment eu lieu ? En tous cas, même les PJDistes membres du secrétariat général affirment ne pas être au courant. C’est le cas notamment de Mohamed Yatim, ancien patron de l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM), bras syndical du PJD. Le député parlementaire et actuel président de la commission des Affaires étrangères, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger a choisi de s'exprimer via un message sur Facebook.

Si elle a bien eu lieu, la visite ne «serait pas une première»

Dans un statut posté sur son compte, il tire à boulets rouges sur les médias qui ont relayé le "scoop". Il les accuse de publier des informations dont ils ne peuvent confirmer la véracité. «Je suis membre du secrétariat général et je ne suis pas au courant de cette visite dont ils parlent, ni des choses qui ont été dites. Assez parler d’une information que nous-mêmes n'avons pas entendue», s’emporte-t-il.

Alors véritable rencontre ou intox à l'adresse des médias qui ont déclaré la guerre au chef du gouvernement désigné, l’invitant à «rendre les clés» ? En tout cas, la médiatisation de ce tête-à-tête entre Abdelilah Benkirane et Fouad Ali El Himma intervient en pleine campagne médiatique hostile. Il y a quelques jours, une tribune publiée dans le journal arabophone Al Ahdath Al Maghribiya appelait même la figure de proue du PJD à reconnaître son échec pour la formation du prochain gouvernement, plus de 100 jours après les élections législatives du 7 octobre 2016.

L’information ne semble pas avérée, avance Omar Cherkaoui, professeur de sciences politiques à l’université Hassan II de Mohammedia contacté par Yabiladi, citant ses «sources». L’universitaire de nuancer : «Il est possible que la visite ait eu lieu mais, dans ce cas, il ne s’agit pas d’une rencontre ordinaire compte tenu du rôle du conseiller royal dans la formation de l’ancien gouvernement», dit-il.

Une rencontre «non officielle», donc, qui se serait déroulée dans la propriété d’Abdelilah Benkirane et n’a fait l’objet d’aucun «communiqué du Cabinet royal», poursuit le professeur, rappelant que la visite, si elle venait à être corroborée, «ne serait pas une première» : le souverain avait mandaté, pour la même raison, Abdellatif Menouni et Omar Kabbaj en décembre dernier.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate