Menu

Sport Publié

Eliminatoires CAN 2012 : Algérie - Maroc, un derby lourd d’enjeux [Magazine]

L’affiche Algérie-Maroc a toujours eu une saveur particulière, du fait de la longue rivalité entre ces deux nations. L’ironie du sort a voulu que les frères ennemis du Maghreb soient opposés dans le cadre des éliminatoires pour la CAN 2012. La ville d’Annaba abritera le premier duel entre les deux favoris du groupe D, le 27 mars prochain. Les statistiques parlent pour le Maroc...

Temps de lecture: 3'
DR

Parmi toutes les sélections nationales, l’équipe d’Algérie est celle avec qui les Lions de l’Atlas ont eu le plus de confrontations : 23 au total. Et le bilan de ces confrontations est largement favorable au Maroc : 9 victoires, 9 matches nuls, 5 défaites, 22 buts marqués, 17 encaissés. Les Lions de l’Atlas ont également la faveur des statistiques lorsqu’on se penche sur les rencontres en compétitions officielles : 6 victoires, 2 nuls, 3 défaites, 14 buts marqués, 10 encaissés.

Il faut cependant rappeler que le bilan des confrontations des deux équipes lors des qualifications pour la CAN reste équilibré. La première fois que les deux équipes se sont croisées dans ce cadre, remonte aux éliminatoires pour la CAN 1970. A l’époque, l’Algérie l’avait emporté à l’aller (2-0), mais les Lions de l’Atlas prenaient une courte revanche à Casablanca (1-0) au match retour. Pour la petite histoire, aucune des deux équipes ne s’était qualifiée. Deux ans plus tard, les Fennecs et les Lions de l’Atlas se retrouvaient pour une place à la CAN 1972. L’Algérie l’emporta chez elle (3-1) et le Maroc prit une nouvelle fois sa revanche au match retour (3-0). A quel scenario faudra-t-il s’attendre 39 ans plus tard ?

Les statistiques récentes semblent encore donner raison au Maroc. En effet, les Fennecs, qui n’ont plus battu le Maroc depuis 1980, restent sur 3 défaites lors de ses 3 dernières sorties contre les Lions de l’Atlas. L’équipe algérienne a notamment concédé l’une de ces défaites devant son propre public. C’était à Alger, le 4 mai 2001, lors des éliminatoires pour le Mondial 2002. Le Maroc lui, reste invaincu à domicile contre l’Algérie. Si les statistiques donnent le Maroc favori, elles pourraient aussi piquer les Algériens dans leur orgueil. Tout reste donc ouvert.

Le Maroc, ex-aequo en tête du groupe D

Après les deux premières journées de qualification, les Lions de l’Atlas sont en tête du groupe D avec 4 points, ex-æquo avec la Centrafrique. Les deux équipes se sont quittées sur un triste match nul, le 4 septembre 2010, à Rabat, lors de la première journée. Le Maroc allait ensuite difficilement battre la Tanzanie sur son terrain (0-1), un mois plus tard.

De son côté, l’Algérie, qui avait raté sa sortie à domicile lors de la première journée contre la modeste équipe de Tanzanie (match nul 1-1), est battue en Centrafrique (2-0) en octobre 2010. Les Fennecs en crise, aborderont la prochaine rencontre avec le statut de lanterne rouge du groupe, avec un seul point au compteur. Une victoire à Annaba est donc impérative pour permettre à l’Algérie de se relancer.

Le premier vrai test pour Gerets

S’il avait affirmé sans détour que son ambition était de «gagner des titres avec la sélection marocaine», Gerets devra déjà faire ses preuves, pour ce qui sera son tout premier match sur le banc lors d’une compétition officielle. Le «Lion de Rekem» affiche un bilan plutôt satisfaisant pour le moment sur le banc : un match nul en Irlande du Nord en novembre 2010 et une année 2011 lancée par une probante victoire à domicile, contre le Niger (3-0) en février dernier.

Si dans l’ensemble le public a été satisfait de ces premières sorties sous l’ère Gerets, une victoire contre l’Algérie devrait lui permettre de monter un peu plus dans l’estime des supporters marocains. Quoi qu’il en soit, le Lion de Rekem n’entend pas se laisser démonter par l’enjeu. «On a joué deux matches amicaux. Maintenant je connais mieux le groupe et je suis positif pour notre prochain match contre l’Algérie. Je vais dire qu’on est prêts. J’espère qu’on va continuer sur la même lancée», a-il déclaré à la radio algérienne.

Les avis des uns et des autres...

En attendant le choc d’Annaba, les supporters d’un camp et de l’autre se livrent une guerre sans merci sur les forums et autres réseaux sociaux. Bien entendu, chacun donne son pays vainqueur de la confrontation.

Du côté des joueurs, chacun reconnaît les forces de l’adversaire, mais pas question d’évoquer la défaite. Madjid Bougherra, l’un des joueurs algériens les plus en vue, déclarait, lucidement, en décembre dernier : «nous sommes dans l’obligation de battre le Maroc. Nous jouons chez nous, devant notre public. Nous n’avons donc pas d’autres choix que celui de l’emporter». Plus confiant, Ryad Boudebouz, déclare : «Que nos fans soient rassurés, on va gagner ce match en y mettant du cœur». L'international Algérien du FC Sochaux (Ligue 1), a même ajouté : «Nous n’allons pas nous laisser faire. Notre équipe n’est pas morte et les grandes sélections savent relever la tête dans les moments difficiles», rapporte le quotidien algérien El Watan sur son site. 

De son côté le capitaine de la sélection marocaine, Houcine Kharja, n’a pas revu les ambitions de son équipe au rabais. Kharja certes a mis ses coéquipiers en garde contre certains joueurs algériens, dont un certain Abdelkader Ghezzal, avec qui il évolue dans le championnat italien. Mais a Marrakech, lors du stage de préparation de la sélection, le capitaine a aussi rappelé aux médias que «le facteur du terrain et du public ne devra pas nous priver de jouer notre jeu, car nous sommes des joueurs professionnels qui croient en la victoire, même à l’extérieur».

La victoire, sera donc le principal enjeu de la rencontre de dimanche, même si elle aurra une signification différente pour les uns et les autres. Il ne reste plus qu'à savoir si l'issue du match donnera raison aux statistiques. Verdict dimanche soir.

Cet article a été publié dans Yabiladi Mag n°5

dommage
Auteur : rimrimoucha
Date : le 30 mars 2011 à 02h18
arrêtez elmakhzen elmakhzen c'est elmakhzen qui maintient la sécurité, vous voulez elfitna ew allah yaatiha likoum, inchllah une guerre civile au maroc pour le diviser en trois parties, on va etre tranquils comme ça que vous entendre dire n'importe quoi je commence à etre fatiguée de ces complexés de 20 février au début je le soutenais mais maintenant ça y est depuis que j'ai vu qu'il sont utilisés par deux partis minables qui cherchent la gloire, ils sont jalous de leurs freres allah yestar, pourquoi l'autre il a réussi et moi non, on ne va jamais aller loin avec cette mentalité de rancune et de hikd et racisme entre nous
Point de vue!
Auteur : mohammed hifad
Date : le 29 mars 2011 à 23h46
L’éternelle comédie royale au Maroc !

La commission nommée d’en haut , d’une manière unilatérale, par Mohamed VI pour la préparation de la nouvelle constitution au Maroc a commencé ses travaux d’écoute en commençant par les partis au pouvoir de l’Istiqlal et de l’USFP .Dès le premier jour donc la couleur est annoncée : il n’y aura aucun changement au Maroc « ou 3ich fikoum » et cette montagne médiatique va accoucher d’une sourie ou
comme on dit chez nous , les marocains ont jeûné pendant quatre siècles et ils vont prendre comme petit déjeuner une sauterelle ou un escargot(aghlil).Dans une vraie révolution du peuple , le parti de l’Istiqlal et sa branche de la gauche de l’USFP doivent être dissolus , leurs dirigeants jugés et leurs biens confisqués. Ils sont avec la monarchie les seuls responsables de tous les maux du peuple marocain depuis le protectorat à ce jour. Le discours royal n’a rien d’historique ni de sacré jusqu’à preuve du contraire. Sur le terrain la matraque continue et à côté les associations, les syndicats , les ONG, les partis et les alliés étrangers du makhzen se livrent à une propagande forcenée au profit des propositions royales .Une dizaine de morts depuis le début des manifestations ainsi que des milliers de jeunes envoyés en prison avec de lourdes peines allant jusqu’à dix ans de prison : le Makhzen veut
frapper durement et sans pitié. Personne ne parle de l’injustice, de la vérification d’une manière neutre des accusations vraies ou fausses, des indemnités pour les familles des premiers sacrifiés de cette révolution que le Makhzen tient encore difficilement par les cornes , cette révolution qu’on ne veut pas nommer comme telle par superstition. Ils ne veulent voir dans le mouvement du 20 février que les jeunes de préférence les filles qui participent au débat sur la constitution dans les médias dits publics sur la première et la deuxième chaine côte à côte avec les associations et les représentants des partis des syndicats et des journalistes du Makhzen .Ces émissions doivent être boycottées et ces filles doivent être renvoyées du mouvement car le Makhzen et en particulier sa police secrète , qui a ses tentacules partout,( parmi eux des journalistes , des écrivains, les dirigeants de partis, des universitaires etc) qui les a introduites dans le mouvement pour les utiliser au moment opportun .Des
filles, le comble du ridicule, distribuent des fleurs pour des policiers qui matraquent des jeunes comme elles juste à côté et à des geôliers impitoyables .C’est une véritable campagne électorale à l’américaine à laquelle se livre la monarchie marocaine pour sauver son navire et celui de ses collaborateurs et co-propriétaires du Maroc ici et ailleurs. Le président de cette commission nommé par Mohamed VI a déjà participé à la préparation de l’existence et il est donc bien de la maison. Dans une vraie révolution , cet homme doit être jugé pour avoir participé à la constitution existante et avoir mis donné consciemment et d’une manière responsable en tant que juriste donc impardonnable , tous les pouvoirs au roi et défavorisé le peuple .Vis-à-vis de ce dernier , il a les mains sales et doit d’abord répondre de cette haute trahison , ce qui le rend inapte pour toucher de près ou de loin à cette nouvelle constitution qui doit être celle du peuple et faite par des juristes désignés par lui d’un commun accord avec le roi .Le Makhzen veut réduire ses interlocuteurs du mouvement du 20 février aux jeunes qui n’ont pas connu la dictature de Hassan II.c’est faux nous sommes là parmi eux corps et âme bien vivants et bien portants. Nous sommes là pour témoigner et leur faire comprendre ce qui s’est passé pour qu’ils ne soient pas bernés pour un autre siècle par la monarchie et ceux et celles qui partagent avec elle les richesses de ce pays. J’ai de plus en plus l’impression que les pays arabes vivent la révolution et le Maroc est en train de la jouer gauchement, complètement désarçonné par ce mélange des cartes de la super-puissante police secrète de Hassan II qui manipule tout au pays y compris le roi lui-même. On nous parle d’évolution et non de révolution .Oui , mais il y a l’évolution dans le sens de la dignité et de la liberté et il y a celle qui va directement au despotisme , à l’impunité, à un Roi
toujours au dessus des lois . Non à la manipulation ! Lors du dernier set-in du 20 mars 2011 à Essaouira , place de la casbah, ceux qui prétendaient soutenir le mouvement du 20 février , le syndicat de l’UMT
et la section de l’AMDH , le gardent toujours en otage : de prime abord au lieu indiqué par des tracs distribués la veille , l’un des organisateurs , une bannière bleue au bras droit ( ????), le haut parleur à la main comme au premier jour, il précise que les photos ne sont pas autorisées car la commission a ses propres photographes, les slogans ne sont pas permis car la commission a les siens .Vous êtes là face à des extra-terrestres bien entrainés qui vous imposent le silence et vous avez droit juste aux applaudissements et à la reprise des refrain. Bref le scénario est bien rodé et c’est made ailleurs..Il y a un plafond à ne pas dépasser celui de la monarchie parlementaire : tout est minutieusement préparé et il n’y a pas de hasard . L’argent sale doit couler à flot derrière cette ce top secret qui ne doit se savoir que de bouches à oreilles dans cette secte moyenâgeuse .Nous sommes face à une véritable secte diabolique et ceux et celles qui en détiennent les ficelles sont invisibles .Non à la manipulation ! .Que ceux et celles comme nous qui ne veulent pas être menés par le bout du nez mettent désormais une bannière blanche candide, au bras droit ou gauche selon notre position dans la foule de façon à ce qu’elle soit visible et reconnaissable, sur le front ou au cou.cette Elle signifie pour nous :

1/nous faisons confiance à la vraie opposition du pays
constituée par les partis interdits : Al Adl Wa Al Ihsan, le Parti
démocratique Amazigh, le Parti autorisé Annahj Addimouqrati, l’Amdh , au
mouvement du 20 février jeunes et vieux
, hommes et femmes en un mot le Peuple
marocain.

2/nous faisons confiance
aux juristes intègres, acceptés par le peuple et le Roi, qui n’ont jamais participé à la préparation de l’une des précédentes constitutions marocaines, des avocats pour
défendre le peuple car c’est avant tout une bataille juridique qui échappe à l’entendement du simple citoyen même averti.
3/Cela veut dire que personne
ne nous a demandé notre avis tout en
étant là répondant présent à l’appel depuis le début ; nous n’avons pas de local , ni de place
publique ni de micro pour nous exprimer en toute liberté et défendre nos idées
et propositions. Aucun média n’est laissé nous joindre et c’est là l’occasion
de lui signaler notre présence.

4/Nous faisons notre auto-censure et personne n’a besoin de nous dire qu’il ne faut oas dialoguer avec les représentants du Makhzen qui ne sont pas crédibles et qui n’ont pas les mains propres.

5/Cela veut dire que le Makhzen se trompe énormément s’il croit nous avoir une fois de plus

La dignité ,la liberté ou la mort !

Mohammed Hifad
conscience
Auteur : bederry
Date : le 29 mars 2011 à 03h06
tu as raison mon frère
Conscience
Auteur : bederry
Date : le 29 mars 2011 à 03h03
tu as raison mon frère
Eh oui
Auteur : bederry
Date : le 29 mars 2011 à 03h00
Après la défaite de la sélection marocaine face à l’équipe algérienne, le 27 mars à Annaba, Marouane Chamakh revient à la charge. Les Fennecs ont gagné avec un score de 1 à 0 les lions de l'atlas
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com