Menu

Société Publié

France : Quand un syndicat de police adopte le discours de l'extrême droite

Temps de lecture: 1'
«Il est grand temps que ces associations comprennent que le 'flic-bashing' est une posture idéologique obsolète, morte et enterrée», peut-on lire à la fin du communiqué de l'UNSA Police. / DR

Etrange réponse que celle adressée par un syndicat de police français à des associations de défense des migrants. Dans un communiqué rédigé le 12 janvier, l'UNSA Police peste contre l'ONG Médecins sans frontières, laquelle, selon le syndicat, «dénonce le fait que des policiers priveraient les clandestins de leur couverture, en plein hiver, mais sans aucune preuve».

Deux autres associations «d'aide aux clandestins» sont également épinglées. Il leur est reproché de «[dénoncer], à Calais, des agissements déplacés de la part des CRS, sans aucune preuve là non plus».

«Alors que des dizaines de français, quels que soient (sic) leur origine, sexe ou religion, meurent chaque année de faim, de maladie ou de froid, dans l'indifférence la plus totale, l'UNSA Police s'interroge sur la propension qu'ont ces associations à défendre en priorité les clandestins...», poursuit l'organisation syndicale adoptant le discours traditionnel de l'extrême-droite. Puis de s'interroger, non sans cynisme : «Commande politique, cash assuré en termes de subventions, ou les deux ?»

«Il est grand temps que ces associations comprennent que le 'flic-bashing' est une posture idéologique obsolète, morte et enterrée», peut-on lire à la fin du communiqué.

La semaine dernière, un brigadier du plus grand centre de rétention administrative (CRA) en France, au Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne), avait signalé, sous couvert d'anonymat, un mail envoyé par la direction centrale de la police aux frontières (DCPAF) à plusieurs services de police : «L’islam est le cancer de l’Europe. Les musulmans sont ses métastases. Jamais la France n'a été aussi gravement malade.» Le texte allait même plus loin, incitant à la haine raciale : «Il est de droit de tout homme libre de s'y opposer (à l'islam, ndlr) de toutes ses forces et par tous les moyens.»

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com